Le Delta du Rhin de César à Julien : les représentations d'un environnement deltaïque aux frontières du monde romain

par Melissa S. Morin (Simard-Morin)

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Antonio Gonzales et de Ella Hermon.

Soutenue le 01-10-2014

à Besançon en cotutelle avec l'Université Laval (Québec, Canada) , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Espaces, Temps, Sociétés (Besançon ; 1991-2016) , en partenariat avec Institut des sciences et techniques de l'Antiquité (Besançon) (laboratoire) , Université Laval (Québec, Canada). Faculté des études supérieures (Etablissement d'accueil) et de Institut des Sciences et Techniques de l'Antiquité / ISTA (laboratoire) .

Le président du jury était Paul-Hubert Poirier.

Le jury était composé de Antonio Gonzales, Ella Hermon, Paul-Hubert Poirier, Pascal Arnaud, Jonathan Edmondson, Guy Labarre, Alban Baudou.

Les rapporteurs étaient Pascal Arnaud, Jonathan Edmondson.


  • Résumé

    Dans le grand ensemble géographique de l’Empire romain, la région du delta du Rhin demeurait une zone marginale, aux frontières du monde connu : son environnement naturel deltaïque et son éloignement du centre méditerranéen attisaient son caractère sauvage et méconnu. Néanmoins, pendant plus de quatre siècles, la région des embouchures rhénanes fut incluse dans le vaste empire de Rome, hôte d’une occupation humaine dynamique. L’historien s’intéressant au delta du Rhin à l’époque romaine sera toutefois rapidement confronté à des sources classiques insuffisantes, subjectives, généralement l’œuvre de témoins indirects. Plusieurs chercheurs choisissent ainsi de se tourner vers un matériel archéologique jugé plus fiable, plus au diapason des réalités régionales. Or, le décalage entre témoignages littéraires et données matérielles, loin d’entraîner un désaveu des auteurs anciens, offre un angle d’approche prometteur puisque, en vérité, les représentations véhiculées dans les sources littéraires anciennes constituent non pas un reflet réaliste de la situation régionale, mais bien un reflet réaliste des représentations que se faisait Rome de la situation régionale. La position périphérique du delta du Rhin, loin du centre méditerranéen, aux limites de l’œkoumène, participa ainsi à la construction dans la société gréco-romaine d’une image déformée de la région, une image qui exacerbait l’hostilité de l’environnement naturel, qui exagérait l’austérité de l’occupation humaine, qui surestimait l’assujettissement des hommes aux contraintes du milieu. Cette étude montre ainsi que les représentations romaines de l’environnement naturel deltaïque ont influencé la nature de l’occupation régionale, la vision romaine des populations locales ainsi que les interactions des hommes avec un milieu naturel caractérisé à la fois par sa situation deltaïque et frontalière. Elle exploite de façon novatrice le concept de représentations et crée un dialogue fécond entre sources historiques et données paléoenvironnementales

  • Titre traduit

    The Rhine Delta from Caesar to Julian : representations of a Deltaic Environment at the Frontier of the Roman World


  • Résumé

    Among the Roman Empire’s great geographical reach, the Rhine delta area remained a marginal zone, at the frontier of the known world: its deltaic natural environment and its remoteness from the Mediterranean center emphasized its savage and obscure character. Nevertheless, during more than four centuries, the Rhine delta area was included in the vast Roman Empire, host of a dynamic human occupation. An historian interested by the Rhine delta area during the Roman era will, however, rapidly be confronted by insufficient and subjective classical sources which are generally the work of indirect witnesses. Many researchers choose therefore to turn themselves toward archaeological material considered as more reliable, a more accurate depiction of regional realities. Yet, discrepancies between literary testimonies and material data, far from resulting in the rejection of ancient authors, offer a promising approach angle because, in truth, representations conveyed by ancient literary sources do not constitute a realistic reflection of the regional situation but do constitute a realistic reflection of Rome’s representations of the regional situation. The Rhine delta’s peripheral position, far from the Mediterranean center, at the limit of the oikoumene, contributed to the construction of a deformed image of the region within Greco-Roman society, an image which exacerbated the natural environment’s hostility, which exaggerated the human occupation’s austerity, which overestimated the subjection of men to the area’s constraints. This study thus demonstrates that Roman representations of the natural deltaic environment did influence the regional occupation’s nature, the Roman vision of local populations as well as the interactions of men with a natural environment characterized by both its deltaic and frontier situation. The study innovates in its use of the concept of representations and creates a fertile dialogue between historic sources and paleoenvironmental data


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (457 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 425-457

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2014.029
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire électronique, Besançon.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.