D’une innovation pédagogique au « bougé » de la forme scolaire : Monographie du dispositif Projet et Ateliers Sup’Sciences (PASS) dans l’académie d’Aix-Marseille

par Catherine Galli

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Nicole Ramognino et de Philippe Vitale.

Le président du jury était Bernard Convert.

Le jury était composé de Nicole Ramognino, Philippe Vitale, Bernard Convert, Choukri Ben Ayed.

Les rapporteurs étaient Bernard Convert, Choukri Ben Ayed.


  • Résumé

    Le point de départ de cette recherche est notre participation à l'évaluation du Projet et Ateliers Sup'Sciences visant à sensibiliser les élèves de l'enseignement secondaire aux sciences. Cette recherche commanditée par le Fond d'Expérimentation à la Jeunesse (FEJ) et en partenariat avec la Direction de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche (DESR), nous a permis à la fois d'avoir accès à un terrain d'enquête complet et de penser les contraintes d'une recherche commanditée. Ce travail repose alors, d'une part sur une vision du social fondée sur les processus mis en oeuvre dans ce type de dispositif pédagogique et d'autre part sur l'analyse des situations propre à cette expérimentation. Pour ce faire, il a été question d'articuler plusieurs niveaux d'analyses à partir d'un questionnaire destiné aux élèves, suivi sur trois années, sur les transformations de leurs représentations de la science et des métiers scientifique et sur leur rapport aux savoirs, à la classe et à l'institution scolaire. Ensuite, les analyses d'entretiens auprès des différents acteurs de la communauté éducative complétaient cette évaluation ; ils donnaient des informations sur les processus mis en oeuvre dans l'élaboration et la réalisation du projet. Enfin, les observations in situ en ateliers scientifiques ont mis au jour les activités pédagogiques et la situation d'enseignement, liées à l'expérimentation.

  • Titre traduit

    Learning science in college and high school : development in academic experimentation


  • Résumé

    The starting point of this research is our participation in the evaluation of the Project and Sup' Sciences workshops to make sensitive the pupils of the secondary education in the sciences. This research financed by the « Fond d'expérimentation à la Jeunesse » (FEJ) and in partnership with « la direction de l'enseignement supérieur et de la recherche » (DESR), allowed us at the same time to have access to a complete ground of investigation and to think of the constraints of a financed research. This work bases then, on one hand on a vision of social established on the processes implemented in this type of educational device and on the other hand on the analysis of the situations peculiar to this experiment. To do it, it was question to articulate several levels of analyses from a questionnaire intended for the pupils, followed over three years, on the transformations of their representations of the scientific science and the businesses and on their relationship in the knowledges, in the class and in the school institution. Then, the analyses of interviews with the various actors of the educational community completed this evaluation; they gave information onto the processes operated in the elaboration and the realization of the project. Finally, the observations in situ in scientific workshops brought to light the educational activities and the situation of teaching, connected to the experiment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 2 vol. (289, 365 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 277-283

Où se trouve cette thèse\u00a0?