L’exil dans l’oeuvre de Fulvio Tomizza

par Alessandra Locatelli

Thèse de doctorat en Etudes romanes

Sous la direction de Perle Abbrugiati.

Le président du jury était Pérette-Cécile Buffaria.

Le jury était composé de Perle Abbrugiati, Pérette-Cécile Buffaria, Jean-Philippe Bareil, Fulvio Senardi, Carmela Lettieri.

Les rapporteurs étaient Jean-Philippe Bareil.


  • Résumé

    Notre recherche « L'exil dans l’œuvre de Fulvio Tomizza » analyse l’œuvre tomizienne au prisme de l'exil, cause et principal sujet de son écriture. L’œuvre tomizzienne fait de l'écriture fictionnelle le terrain d'investigation à travers lequel l'auteur s'interroge sur les composantes conflictuelles de son identité multiple que l'exode istrien a mises au jour et accentuées : italianité/slavité, urbanité/ruralité, traditions familiales conservatrices/convictions personnelles progressistes.La recomposition de l'identité narrative de l'auteur suit le cheminement d'une écriture multiforme qui prend trois directions. La première consiste en l'anamnèse de la dimension collective de l'identité de l'auteur, représentée par la configuration romanesque du « piccolo mondo » istrien avant, pendant et après l'exode. Elle se poursuit par des romans et des récits d'inspiration ouvertement autobiographique, caractérisés par une autoanalyse exprimant le drame individuel et psychologique de l'exil, notamment à travers l'écriture onirique. Enfin, les romans historico-documentaires approfondissent l'analyse de l'exil par la décentration partielle de l'objet d'investigation qui transforme l'auteur en enquêteur et juge de drames similaires au sien ayant affecté la vie d'autres individus.

  • Titre traduit

    Exile in Tomizza's work


  • Résumé

    Our research « Exile in Tomizza's work » analyses the author's production through the concept of exile which, as the main cause and subject of his writing, provides a coherent framework for reading it.Tomizza's work uses fiction as a means of investigating the conflicting components of the author's multiple identity that the Istrian exodus revealed and emphasized: Italianness vs Slavness, urbanism vs rurality, conservative family traditions vs progressive personal convictions.The recomposing of the author's narrative identity follows the course of a multiform writing that moves in three directions. The first one consists of the anamnesis of the collective dimension of the author's identity, represented by the fictional setting of the Istrian "piccolo mondo" before, during and after the exodus. From there, it moves on to novels and short stories of openly autobiographical inspiration. These are characterized by a self-analysis that expresses the individual and psychological tragedy of exile, particularly through oneiric writing. Lastly, the historical-documentary novels deepen the analysis of exile through the partial decentering from the object of investigation by which the author is transformed into investigator and judge of dramas similar to his own that affected the lives of other individuals.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (398 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 385-395

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.