L'organisation de coopération de Shanghai : un nouveau mode de coopération ou une nouvelle intégration régionale?

par Jildiz Nicharapova

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Daniel-Louis Seiler et de Gérard Groc.

Le président du jury était Guillaume Devin.

Le jury était composé de Daniel-Louis Seiler, Gérard Groc, Guillaume Devin, Catherine Poujol, Boris Petric, Chingiz Shamshiev.

Les rapporteurs étaient Catherine Poujol, Boris Petric.


  • Résumé

    La question principale de notre travail de recherche est: A quel type d'organisation internationale appartient l'OCS et quels sont ses buts d'existence ? Pourquoi les pays-membres coopèrent-ils au sein de l'Organisation ? Pourquoi coopèrent-ils dans des domaines dont ils ont établi les règles de coopération et sur quelles questions spécifiques ont-ils choisi de répondre ? Quels sont ses règles et les mécanismes de prise de décision, et quels sont sa structure organisationnelle et son mode de fonctionnement ? La deuxième question est : quelles sont ses raisons d'existence, ses buts et ses objectifs? Et la troisième interrogation est quelles sont ses promesses (potentiels) et ses limites ? En se basant sur la « théorie » des organisations internationales, à quel type d'organisation internationale l'OCS peut-elle appartenir ? Une Organisation de coopération ou d'intégration ? On peut se demander quels sont les véritables objectifs d'une telle organisation. Est-ce que l'OCS a pour but de contrebalancer l'Occident ou y a-t-il d'autres raisons à son existence ? Quelles sont ces raisons ? Pour répondre à ces interrogations, deux hypothèses doivent être mises en évidence. Dans la première hypothèse, l'OCS est une organisation de coopération régionale comme beaucoup d'autres organisations régionales déjà existantes (OTAN, OTSC, CEI, etc.) Dans la deuxième hypothèse, l'OCS est une organisation néo-réaliste ou même néo-libérale étant donné que de simple coopération elle se transforme en une organisation d'intégration régionale, qui conduit à l'apparition d'une nouvelle région unique (unifiée) et qui se dirige vers le régionalisme.

  • Titre traduit

    The Shanghai Cooperation Organization : new model of cooperation or new regional integration?


  • Résumé

    The main question of our research is what kind of international organization is the SCO and what are its reasons for existence? In terms of the theory of international organizations to which type of international organization, the SCO can belong? The Organization of cooperation or integration? One wonders what the real objectives of the organization. Is the SCO aims to counteract the West, or there are other reasons for its existence? What are those reasons? Is it destined to exercise a single regional role in the manner of existing organizations such as CSTO, ECO, CIS, etc..., or does it move into the ranks of a world power? Are the objectives of the existence of this structure is to serve the great powers like Russia and China or it is also to serve to the small countries of Central Asia? Do the member countries have common objectives or individual, selfish? Is the SCO is an instrument of countries to achieve their national interests or they have a common desire to unite and grow together, to be a force in an "unfair" world?To answer these questions, two assumptions should be highlighted.For the first case, the SCO is a regional cooperation organization like many other existing regional organizations (NATO, CSTO, CIS, etc.). The SCO is an instrument of foreign policy of member countries to achieve its objectives joint problem solving as: regional security, economic development and cooperation policyIn the latter case, the SCO is transformed from mere cooperation in the organization of regional integration, which leads to the emergence of a new region (unified) - which moves towards regionalism. To these questions our dissertation is dedicated.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (597 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 473-507

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : AIX TD 3252
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.