Nouvelles compétences des formateurs des écoles françaises d'ingénieurs du bâtiment face à la révolution environnementale et énergétique : éléments de mise en œuvre dans une structure de formation

par Thierry Halconruy

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Alain Kokosowski.

Soutenue en 2013

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    Les problématiques de développement durable ont de fortes conséquences sur le secteur du bâtiment qui doit, pour y faire face, opérer des changements majeurs tant en termes d’organisation que de distribution des compétences. Conséquemment, le secteur doit se préparer à une reconfiguration des pratiques professionnelles et des métiers. Les métiers des ingénieurs sont directement touchés par cette transformation, ce qui nécessite la mise en place de formations adaptées, et, en conséquence, une évolution significative des compétences des formateurs qui les dispensent. Afin de les identifier la présente recherche a été conduite suivant une approche croisée. Suivant un premier axe on étudie les problématiques propres au secteur du bâtiment en s’attachant à dégager les mutations majeures susceptibles d’apparaître, à court et moyen terme, consécutivement aux problématiques environnementales et énergétiques. Dans un premier temps, on procède à une analyse de la structuration du secteur ce qui permet de mettre en évidence les pratiques professionnelles et les métiers occupés par les ingénieurs au sein du secteur. Dans un second temps, une analyse par les thématiques et par les technologies, prenant en compte les travaux de recherche, les orientations technologiques ainsi qu’une analyse de terrain auprès des professionnels, conduit à identifier les mutations techniques et comportementales auxquelles il convient de préparer les futurs ingénieurs. On dégage de cette double analyse les profils des compétences requis pour les futurs ingénieurs, sur le court et moyen terme. Suivant un deuxième axe, on se focalise sur les problématiques inhérentes aux formateurs intervenant en écoles d’ingénieurs. L’analyse des compétences requises au niveau des formateurs opérant dans les écoles d’ingénieurs du bâtiment conduit à distinguer deux grands domaines (compétences pédagogiques et compétences disciplinaires) susceptibles d’être fortement impactés en cas de mutation structurelle ou technologique du secteur. En croisant les résultats issus des deux axes d’analyse on met en évidence la nécessité de compétences nouvelles pour les formateurs, en anticipation (formation initiale) ou en accompagnement (formation continue) des transformations du secteur, et on en identifie la nature. On confronte alors ces conclusions à une analyse de terrain réalisée auprès d’une école existante, représentative de la problématique des structures de formation des ingénieurs du bâtiment. L’analyse des réponses fournies par celle-ci, au titre de la GRH (gestion des ressources humaines), vis-à-vis des formateurs qu’elle emploie, fait apparaître des problématiques secondaires, fortement contextuelles, par rapport à la capitalisation et au développement des compétences de ces formateurs. On formule alors des propositions concrètes sur la façon de créer les conditions de développement pour aboutir aux nouvelles compétences souhaitées

  • Titre traduit

    New skills required by teachers of French building engineering schools in order to face environmental and energy revolution, and elements of implementaton


  • Résumé

    Sustainable development issues have strong impact on the building sector. To deal with these issues, major changes are to occur, not only in terms of organization but also in terms of professional skills. Consequently, the sector must prepare for a huge reconfiguration of professional practices. Engineering being directly affected by this evolution, this requires the implementation of adapted training, and, therefore, appeals for a significant enhancement of the skills of the teachers. To identify these different aspects the present research was conducted using a cross-approach. Following a first axis, specific issues of the construction industry are studied in order to make clearly appear the major mutations that will appear in the short and medium term as an answer to environmental and energy issues. Firstly, an analysis of the sector is proceeded in order to characterize, on one hand, professional practices and, on the other hand, the different jobs occupied by engineers. Secondly, an analysis by themes and technologies, taking into account research activities, technological trends and interviews of professionals, leads to identify the technical and behavioral changes which future engineers should be prepared to. From this double analysis the profiles of competencies required for future engineers, in the short and medium term, are deduced. Following a second axis, a focus is made on issues inherent to trainers working for engineering schools. Analysis of skills required for trainers operating in engineering schools leads to distinguish two major fields (teaching skills and disciplinary skills) likely to be strongly impacted in case of major structural or technological evolution. By crossing the results of the two axes of analysis, we highlight the need for new skills for trainers, for initial training as well as for continuous training, in order to accompany the evolution of the sector. These conclusions are then compared with the results of an inquiry proceeded within an existing higher education school representative of building engineers training facilities. The analysis shows highly contextual issues regarding capitalization and development of the skills of these trainers. It then makes concrete proposals on how to create the conditions in order to achieve the desired skills

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(380 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 358-366

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 378.12 HAL

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 13/VERS/016S
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.