Mécanisme d'action du phosphopeptide P140 dans la modulation de la réponse autoimmune du lupus

par Christophe Macri

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Sylviane Muller.

Le président du jury était Patrice Codogno.

Le jury était composé de Henri De la Salle.

Les rapporteurs étaient Mathias Faure.


  • Résumé

    Le lupus érythémateux disséminé est une maladie autoimmune systémique provoquant des lésions tissulaires graves. Notre laboratoire a découvert un peptide phosphorylé, appelé P140, présentant des propriétés thérapeutiques pour le traitement du lupus. Le mode d’action du peptide P140 dans le traitement du lupus repose sur son interaction avec la protéine de choc thermique HSPA8/HSC70 et l’objectif de mon projet de thèse a été de consolider et compléter ce mécanisme. Nous avons démontré qu’après internalisation par endocytose dépendante des clathrines, le peptide P140 se localise rapidement au sein du lysosome des lymphocytes B. Dans cet organelle, il réduit l’import de substrat cytosolique par autophagie dépendante des chaperonnes en ciblant et réduisant l’activité de HSPA8 intralysosomale. Nous avons également entrepris une analyse comparative du répertoire des lymphocytes T et B des souris lupiques par rapport aux souris saines. Nos résultats révèlent un changement dans la fréquence de certains réarrangements du TCR entre les souris lupiques et les souris saines et un effet bénéfique du peptide P140 sur certains réarrangements associés au lupus.

  • Titre traduit

    Mode of action of P140 phosphopeptide in the modulation of lupus autoimmune response


  • Résumé

    Systemic lupus erythematosus is a multi-organ autoimmune disease provoking tissue damages. Our laboratory has discovered a phosphorylated peptide, named P140, with therapeutic activities in lupus. The mode of action used by P140 peptide relies on its interaction with the heat shock protein HSPA8/HSC70. The aim of my thesis project was to consolidate and complete this HSPA8-dependent mechanism. We have demonstrated that, upon internalization by clathrin-mediated endocytosis, P140 peptide homes rapidly into B cell lysosome. In this organelle, the peptide reduces chaperone-mediated autophagy by interacting and inhibiting intralysosomal HSPA8 activity. We also performed a comparative analysis of T cell and B cell repertoire on lupic mice compared to healthy mice Our results show a modification in the frequency of certain TCR rearrangements between lupus-prone mice and healthy mice and a beneficial effect of P140 peptide on certain lupus-associated rearrangements.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.