(Dis)continuités des identités et imaginaires en francophonie littéraire : étude comparée des nouvelles de Sévérin Cécile Abéga et de François Mauriac

par Edith Bertine Medouane Ndafang

Thèse de doctorat en Langue et Littérature Françaises

Sous la direction de Francis Claudon et de Marcelin Vounda Etoa.

Soutenue le 20-12-2013

à Paris Est en cotutelle avec l'Université de Yaoundé I , dans le cadre de Ecole doctorale Cultures et Sociétés (Créteil) , en partenariat avec Lettres, Idées, Savoirs (Créteil) (laboratoire) .

Le président du jury était Petr Kylous̆ek.

Le jury était composé de Robert Smadja.

Les rapporteurs étaient Anthony Mangeon.


  • Résumé

    Produites dans une période de questionnement sur l’identité de l’homme et de l’écrivain, les nouvelles littéraires de François Mauriac et de Sévérin Cécile Abéga présentent un imaginaire tantôt symétrique, tantôt non, mais éclairant du rapport entre l’écrivain, son espace et son identité. Le sujet, «(Dis)continuités des identités et imaginaires en francophonie littéraire : étude comparée des nouvelles de Sévérin Cécile Abéga et de François Mauriac » pose le problème des modes de transfiguration des identités et de l’imaginaire dans la nouvelle littéraire francophone. L’hypothèse en est qu’en francophonie littéraire, la pluralité des lieux culturels se reflète dans la diversité d’un genre et implique une certaine cohérence. Cette étude interroge la représentation du cadre spatial et des personnages, les systèmes de valeurs de la société et du genre dans deux postures différentes. Les sujets de cette étude la destine à la critique des imaginaires, et cette approche est enrichie par d’autres lectures comparatistes. Ainsi, on constate que les périodes pendant lesquelles l’écrivain se trouve à la rencontre de tensions historiques,idéologiques et littéraires latentes sont celles où l’imagination créatrice de la nouvelle est réelle. On peut aussi établir que l’espace de la nouvelle est essentiellement celui des auteurs, mais qu’il s’agit d’un espace de désenchantement. Cet univers de déconstruction de l’être implique un univers idéal, un ailleurs qui est chez Mauriac en Dieu et chez Abéga est dans la justice sociale. Les personnages, empêtrés dans cet univers en épousent les valeurs,ce qui entraîne irrémédiablement leur chute. La seule planche de salut est l’humilité,l’ouverture vers le savoir nouveau (le modernisme par exemple) sans reniement de son ancrage identitaire. Abéga comme Mauriac sont donc pour une mixité décomplexée.

  • Titre traduit

    ( Dis)continuities of identities and imaginaries in Francophone literature : a comparative study of the Novels of Severin Cecile Abéga and François Mauriac


  • Résumé

    Produced in the period when human and writer’s identity is questionable, the novels of FrançoisMauriac and Severin Cecile Abéga have a symmetrical imaginary (sometimes not), but alwaysilluminating the relationship between the writer and his problematic identity. The subject, " ( Dis)continuities of identities and imaginaries in Francophone literature : a comparative study of theNovels of Severin Cecile Abéga and François Mauriac” present the problem of modes oftransfiguration of identities and imagination in the novels. The hypothesis is that in Francophoneliterature, the plurality of cultural aspect is reflected in the diversity of genres, and requires acoherent consistency. This study questions the representation of spatial context and characters, thevalue systems of society and genres in two different postures. The object of this study is intended toarchetypal critics, but this approach is enriched by other comparative readings. Thus, we see that theperiods during which the writer created goes on with historical, ideological and literary tensions. Wecan also establish that space of the novel is essentially the space of authors, but it is an area ofdisenchantment, in opposition with the construction a consistency by the school’s knowledge. Thisworld of deconstruction implies an ideal world, as is the case in Mauriac with supreme knowledge inGod, and in Abéga with a word of social justice. The characters implanted in this context adopt thevalues of their reality, causing their irreparable loss. The only salvation is humility, openness to newknowledge (modernism for example) without denial of his identity anchor. All in all, Abéga asMauriac are for uninhibited mixity.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.