Contribution à la compréhension de l' "Expectation gap" en audit

par Imen Jedidi

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Bernard Colasse.

Soutenue le 24-06-2013

à Paris 9 , dans le cadre de Ecole doctorale de Dauphine (Paris) , en partenariat avec Dauphine Recherches en management (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    L’écart entre ce que le public attend de la part de l’auditeur et ce que ce dernier pense réaliser est connu sous le vocable d’ « expectation gap ». Cette recherche a pour ambition de contribuer à la compréhension de ce phénomène. Nous appréhendons l’ « expectation gap » dans ses dimensions discursive et normative. Ceci nous conduit à poser les deux questions de recherche suivantes : - Comment et pourquoi le concept d’ « expectation gap » a-t-il émergé dans le discours de la profession d’audit ? - Quel est le rôle des normes d’audit dans la réduction de l’ « expectation gap » ? Notre démarche méthodologique, qui s’inscrit dans le contexte français, comporte trois phases : une étude documentaire longitudinale, une enquête fondée sur des entretiens et l’étude du cas de la norme NEP 705 « Justification des appréciations ». Elle permet de montrer que le concept d’ « expectation gap » a été introduit en France dans les années 1990 sous l’impulsion d’institutions européennes et internationales. L’ « expectation gap » est utilisé dans les discours comme une excuse permettant aux auditeurs d’échapper aux accusations du public et de conserver leur statut et leur position sur le marché. De surcroît, les normes d’audit en France non seulement ne permettent pas de réduire l’ « expectation gap », mais jouent au contraire un rôle légitimant.

  • Titre traduit

    A contribution to the understanding of the audit expectation gap


  • Résumé

    The « expectation gap » is defined as the gap between what the public expects from the auditor and what the auditor expects to achieve. The present research treats the expectation gap in its discursive and normative dimensions. It aims to contribute to the understanding of the expectation gap phenomenon by examining the following research questions: How and why the concept of «expectation gap» has emerged in the discourse of the audit profession? And what is the role of auditing standards in the reduction of the expectation gap? We address these questions within the French context using a methodological approach that consists of three phases: a longitudinal documentary study, a survey based on interviews, and a case study of the standard NEP 705 «Justification of assessments». We find that the concept of «expectation gap» was introduced in France in the 1990s under the influence of European and international institutions. We also find that the expectation gap is used in discourses as an excuse allowing auditors to escape public accusations and maintain their status and position in the market. Finally, we find that auditing standards in France not only don’t reduce the expectation gap, but actually play a role in legitimizing it.

Autre version

Contribution à la compréhension de l' "Expectation gap" en audit


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Contribution à la compréhension de l' "Expectation gap" en audit
  • Détails : 1 vol. (356 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.