Effets d’échelles dans les relations agriculture-environnement-biodiversité

par Aliénor Jeliazkov

Thèse de doctorat en Ecologie

Sous la direction de Frédéric Jiguet et de Josette Garnier.

Soutenue en 2013

à Paris 6 .


  • Résumé

    Parce que le compromis agriculture-biodiversité repose principalement sur la gestion du territoire, et donc sur l’espace, il est essentiel de mieux comprendre à quelles échelles spatiales concevoir ce compromis. Dans le cadre de cette thèse, nous nous attachons à identifier des échelles caractéristiques de la biodiversité pour différents groupes et niveaux d’organisation biologique, et nous étudions les effets d’échelles qui peuvent se manifester dans leur réponse à l’environnement en milieu agricole. Parmi quatre études, trois portent sur des écosystèmes de mares, dont nous soulignons les fonctions particulièrement valorisables en milieu agricole. En première partie, nous traitons des effets d’échelles d’analyse et d’influence dans la relation amphibiens-environnement. Nous montrons l’intérêt d’associer une gestion réseau-centrée à des actions plus localisées. En deuxième partie, nous nous penchons sur les effets d’échelles de décision dans les relations entre pratiques agricoles, paysage et biodiversité ornithologique. Ces facteurs présentent des effets contrastés selon les échelles et les traits écologiques des espèces. En troisième partie, nous identifions des échelles caractéristiques de communautés de macro-invertébrés aquatiques et des pistes sont explorées quant aux processus pouvant expliquer ces patrons. Cette thèse démontre la nécessité et la possibilité de compromis pour conserver la biodiversité en milieu agricole, et défend en particulier que ce compromis ne peut être optimisé qu’à travers la prise en compte des effets d’échelles dans les relations agriculture-environnement-biodiversité.

  • Titre traduit

    Scale effects in relations agriculture-environment-biodiversity


  • Résumé

    As the compromise between agriculture and biodiversity is mainly based on land management, and hence space, it is crucial to better understand at which spatial scales this compromise has to be developed. In this thesis, we aim to identify characteristic scales of biodiversity for different groups and levels of biological organization and we study the scale effects that may occur in agriculture-environment-biodiversity relationships. We present four studies, three of which relate to pond ecosystems, and we emphasize the highly valuable functions of these ecosystems in agricultural landscapes. In the first part, we study the effects of analysis scales and of influence scales in amphibian-environment relationships. We show the relevance of combining network-centred strategies of conservation with more localized actions. In the second part, we examine the effects of policy scales in the response of bird biodiversity to crop practices and landscape. These drivers have contrasted influences according to the scales and the species ecological traits. In the third part, we identify characteristic scales of aquatic macroinvertebrates community and we explore hypotheses about the potential processes underlying these patterns. Overall, this thesis highlights the necessity and the chance of compromises for maintaining biodiversity in agricultural landscapes. In particular, we advocate that such compromises can efficiently be designed and achieved only by explicitly accounting for scale effects in the relationships between agriculture, environment and biodiversity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (264 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.253-264

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : T PARIS 6 2013 706
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.