Fonction et maintien de la variabilité de la coloration ultraviolette chez les Lacertidae

par Mélissa Martin

Thèse de doctorat en Evolution & Ecologie comportementale

Sous la direction de Sandrine Meylan et de Jean-François Le Galliard.

Soutenue en 2013

à Paris 6 .


  • Résumé

    Les colorations corporelles ultraviolettes (UV) sont très répandues dans le règne animal cependant nos connaissances sont encore très limitées quant aux fonctions et aux mécanismes de maintien de la variabilité de ce trait. Mes travaux de thèse, menés le lézard vivipare Zootoca vivipara et le lézard des murailles Podarcis muralis, ont permis de démontrer que ces deux espèces arborent, perçoivent et utilisent les signaux visuels UV. En effet, elles présentent des ornements colorés reflétant de manière significative dans l’UV et cette réflectance UV varie fortement au sein des populations en fonction de la saison, de l’âge et du sexe des individus. Le dichromatisme sexuel dans l’UV suggère en particulier que la coloration UV puisse jouer un rôle dans la communication intra- et/ou intersexuelle. De plus, un modèle de vision simple met en évidence que le système de vision des lézards est très bien adapté pour discriminer de fines variations de réflectance UV dans l’ornementation colorée des mâles. En manipulant expérimentalement la réflectance UV des mâles lors d’interactions sociales, nous avons également trouvé que la coloration UV des mâles peut agir comme un signal de qualité individuelle. Le signal UV peut être déterminant dans la résolution des interactions mâle-mâle et constitue un critère important de le choix pré- et potentiellement post-copulatoire des femelles pour un partenaire. Ces résultats suggèrent que le signal UV peut avoir une double fonction et que la sélection sexuelle peut être une force évolutive importante dans dans le maintien de la variabilité de la coloration UV.

  • Titre traduit

    Service and maintenance of variability of staining in ultraviolet Lacertidae


  • Résumé

    Ultraviolet (UV) body colors are widespread in the animal kingdom however our knowledge is still very limited in terms of functions and mechanisms for maintaining the variability of this trait. During my thesis, I studied the variability of the ultraviolet component (UV) of colour ornaments in the vivipara lizard Zootoca vivipara and wall lizard Podarcis muralis, and my works have shown that these two species bear, perceive and use UV signals. Indeed, both species have colour ornaments reflecting strongly in the UV and this UV reflectance varies considerably among populations depending on the season, age and sex of individuals. Sexual dichromatism in the UV range suggests in particular that the UV colour can play a role in intra- or inter-sexual communication or both. In addition, a simple model of vision shows that the vision system of lizards is very well adaptated to discriminate small variations of UV reflectance in male colour ornamentation. By experimentally manipulating the UV reflectance of males during social interactions, we also found that male UV coloration may act as a signal of individual quality. The UV signal can be decisive in settling of aggressive interactions between males and is an important criterion for the pre- and potentially post-copulatory female choice for a partner. These results suggest that UV signal can have a dual function and that sexual selection may be an important evolutionary force in the maintenance of the variability of the UV colour.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (169 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.71-78

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : T PARIS 6 2013 692
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.