Caractérisation de la plasticité de l’inactivation soumise à empreinte dans les cellules souches extra-embryonnaires de souris

par Sarra Merzouk

Thèse de doctorat en Epigénétique

Sous la direction de Philip Avner et de Céline Morey.

Soutenue en 2013

à Paris 6 .


  • Résumé

    L’inactivation du chromosome X (ICX) est un processus épigénétique permettant d’égaliser l’expression des gènes liés à l’X entre mâle et femelle. Chez la souris, les femelles inactivent de façon aléatoire le chromosome paternel (XP) ou maternel (XM) dans les tissus embryonnaires, alors que dans les tissus extra-embryonnaires on assiste, à une inactivation systématique du XP. De précédents résultats du laboratoire suggèrent une plasticité de l’inactivation soumise à empreinte dans les cellules souches trophoblastiques. La caractérisation de la stabilité de l’inactivation soumise à empreinte dans les cellules souches extra-embryonnaires nous a permis de montrer que des différences de stabilité de l’inactivation empreintée existent au sein de ces lignées dérivées du blastocyste. Afin d’identifier l’importance de ces différences ainsi que les mécanismes moléculaires impliqués, nous avons entrepris de caractériser les interactions entre trois niveaux de régulation génomique : la structure chromatinienne, l’organisation nucléaire et la transcription, dans les trois lignages cellulaires constituant le blastocyste. Nos résultats suggèrent que l’organisation nucléaire de la fibre de chromatine est conditionnée par sa structure chromatinienne, et influence la transcription des gènes

  • Titre traduit

    Characterization of the plasticity of the inactivation subjected to imprint in the extra-embryonic stem cells of mouse


  • Résumé

    Previous studies suggest that imprinted inactivation of the paternal X (XP) during pre-implantation mouse development and in extra-embryonic stem cells of the TrophEctoderm (TE) and of the Primitive Endoderm (PrE) shows various degrees of plasticity and involves piecemeal mechanisms that may reflect a gradual evolution from the ancestral form of inactivation (Patrat et al. , 2009 ; Kalantry et al. , 2009). A recent study of our laboratory (Dubois et al. , 2013) has shown an important plasticity or instability of the imprinted X inactivation (I-XCI) in the TE stem cells, with a spontaneous reactivation of some X-linked genes. The characterisation of the stablity of the I-XCI in extra-embryonic stem cells by analysing the interplay between transcription, chromatin structure and nuclear organisation suggests a differential stability of X inactivation within the blastocyst lineages. This differential stability consists in an unsuspected high number of genes escaping XCI in both extra-embryonic stem cell types which appears to be lineage specific and heterogeneous. Besides, our results suggest that nuclear organisation of the chromatin fibre is conditionned by its chromatin structure and influences gene expression

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (300 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 260-300. 789 réf. bibliogr. index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2013 281
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-029344
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.