L’immunité innée dans le diabète sucré

par Yannick Simoni

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Agnès Lehuen.

Le président du jury était Christian Boitard.

Le jury était composé de Agnès Lehuen, Christian Boitard, Stéphanie Hugues, Bertrand Dubois, Sylvaine You, Nicolas Venteclef.

Les rapporteurs étaient Stéphanie Hugues, Bertrand Dubois.


  • Résumé

    Le diabète de type 1 (T1D) est une maladie auto-immune caractérisée par la destruction des cellules β du pancréas par les lymphocytes T auto-réactifs. Durant ma thèse, nous nous sommes intéressés au rôle des cellules de l’immunité innée dans le T1D à l’aide d’un modèle murin de la maladie : la souris NOD. Au contraire des cellules du système adaptatif (lymphocytes T et B), les cellules de l’immunité innée constituent la première ligne de défense de l’organisme lors d’une infection. Cette population est constituée entre autre de neutrophiles, cellules dendritiques plasmacytoïdes (pDC), macrophages, mais aussi de lymphocytes T et B non conventionnels tel que les cellules iNKT et B-1a. Précédemment, notre laboratoire a mis en lumière le rôle des lymphocytes iNKT dans le développement du T1D. Durant la première partie de ma thèse, nous avons démontré que les lymphocytes iNKT17, une sous-population des lymphocytes iNKT, ont un rôle délétère dans le T1D chez la souris NOD. Ces cellules infiltrent le pancréas et y produisent de l’IL-17, une cytokine pro-inflammatoire. Grâce à des expériences de transferts, nous avons mis en évidence que les lymphocytes iNKT17 exacerbent la maladie via la production d’IL-17. Dans la deuxième partie de ma thèse, nous nous sommes intéressés aux mécanismes qui induisent l’activation des lymphocytes T auto-réactifs. Nous avons observé chez la souris NOD, que la mort physiologique des cellules β conduit à l’activation de cellules de l’immunité innée : les neutrophiles, les lymphocytes B-1a et les pDC. La coopération entre ces cellules conduit à l’activation des pDC qui produisent de l’IFNα. Cette cytokine active les lymphocytes T auto-réactifs qui vont détruire les cellules β du pancréas. Nos résultats montrent que l’immunité innée est un acteur important dans la physiopathologie du diabète sucré.

  • Titre traduit

    Innate immunity in diabetes mellitus


  • Résumé

    The type 1 diabetes ( T1D ) is an autoimmune disease characterized by the destruction of β cells in the pancreas by autoreactive T lymphocytes. During my thesis, we are interested in the role of cells of innate immunity in T1D using a mouse model of the disease: NOD mice. In contrast to cells of the adaptive system (T and B lymphocytes ) cells of innate immunity is the first line of defense of the body during infection . This population consists of neutrophils , among other , plasmacytoid dendritic cells ( pDC ) , macrophages , T lymphocytes but not conventional B as iNKT cells and B -1a.Previously, our laboratory has highlighted the role of iNKT cells in the development of T1D . During the first part of my thesis , we demonstrated that iNKT17 cells, a subpopulation of iNKT cells, have a deleterious role in T1D in NOD mice . These cells infiltrate the pancreas and there produce IL -17 , a proinflammatory cytokine. Through transfer experiments , we demonstrated that lymphocytes iNKT17 exacerbate disease through the production of IL-17 . In the second part of my thesis , we investigated the mechanisms that induce the activation of autoreactive T lymphocytes. We observed in NOD mice , the physiological death of β cells leads to activation of innate immunity cells : neutrophils, lymphocytes B- 1a and pDCs . The cooperation between these cells leads to activation of pDC that produce IFNa . This cytokine activates autoreactive T cells which will destroy the β cells of the pancreas. Our results show that innate immunity is an important player in the pathogenesis of diabetes mellitus.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Université Paris Descartes à Paris

L'immunité innée dans le diabète sucré


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Université Paris Descartes à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'immunité innée dans le diabète sucré
  • Détails : 1 vol. (181 p.)
  • Notes : Thèse soutenue sur un ensemble de travaux. NOD mice contain an elevated frequency of iNKT17 cells that exacerbate diabetes / Simoni, Yannick, Gautron, Anne-Sophie, Beaudoin, Lucie, Bui, Linh-Chi, Michel, Marie-Laure, Coumoul, Xavier, Eberl, Gérard, Leite-de-Moraes, Maria, Lehuen, Agnès. - European Journal of Immunology, 2011. . Crosstalk between neutrophils, B-1a cells and plasmacytoid dendritic cells initiates autoimmune diabetes / Diana, Julien, Simoni, Yannick, Furio, Laetitia, Beaudoin, Lucie, Agerberth, Birgitta, Barrat, Franck, Lehuen, Agnès. - Nature medicine, 2012. . Innate immunity in Type 1 diabetes / Diana, Julien, Ghazarian, Liana, Simoni, Yannick, Lehuen, Agnès. - Discovery Medicine, 2011. . Therapeutic manipulation of natural killer (NK) T cells in autoimmunity: are we close to reality? / Simoni, Yannick, Diana, Julien, Ghazarian, Liana, Beaudoin, Lucie, Lehuen, Agnès. - Clinical and Experimental Immunology, 2012.
  • Annexes : Bibliogr. p. 165-181
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.