Adab : recherches sur la pensée éthique, esthétique et politique dans la littérature arabe classique

par Salah Natij

Thèse de doctorat en Études arabes

Sous la direction de Abdallah Cheikh-Moussa.

Le président du jury était Jean-Patrick Guillaume.

Le jury était composé de Abdallah Cheikh-Moussa, Catherine Mayeur-Jaouen, Claude Gilliot.


  • Résumé

    Ce travail se propose d’apporter une contribution à la reconstruction et à l’étude de la pensée arabe classiques développée dans le champ de l’adab. Remarquons que nous disons bien la pensée arabe classique développée dans le champ de l’adab, car nous pensons que si nous voulons connaître la manière dont la pensée arabe classique avait tenté de construire une vision éthique et esthétique, c’est dans l’espace de questionnement propre à l’adab qu’il faut la chercher. C’est dire que ce n’est ni dans la philosophie dite islamique, ni dans le système moral mis en place par l’Islam qu’il serait possible de trouver la vision éthique arabe ancienne telle qu’elle avait tenté de s’élaborer et de s’exprimer. En effet, si la pensée arabe classique avait et a encore quelque chose d’original à apporter à la pensée et à la culture universelles, ce ne serait ni à travers le système moral élaboré par la religion islamique, ni au moyen des réflexions menées par les philosophes, mais grâce aux idées développées dans le champ de l’adab. C’est en effet dans et à travers la pensée de l’adab que la culture arabe classique se présente comme étant véritablement elle-même, c’est-à-dire telle qu’elle nous parle à travers les éléments qui lui appartiennent proprement et intrinsèquement. Car si, comme il est souvent dit, la poésie constitue le Diwān des Arabes, c’est-à-dire l’archive de leurs traditions et de leurs sentiments, l’adab, lui, constitue à la fois leur sagesse, leur éthique et leur esthétique.

  • Titre traduit

    Adab : searches on ethical, aesthetical and political thinking in classical Arabic literature


  • Résumé

    This work aims to contribute to the reconstruction and the study of classical Arab thought developed in the field of adab. Note that we say good classical Arabic thought developed in the field of adab, because we believe that if we want to know how the classical Arabic thought had tried to build an ethical and aesthetic vision is in space specific to the adab questions must be sought. This means that it is not in the so-called Islamic philosophy, or in the set up by Islamic moral system it would be possible to find old Arabic ethical vision as had tried to develop and express themselves. Indeed, While classical Arabic thought had and still has something original to bring to the mind and universal cultural thing would not be developed through the Islamic religion moral system, or through discussions by philosophers, but thanks to the ideas developed in the field of adab. Indeed, it is in and through the thought of the classical Arabic adab culture as truly present itself, that is to say, as it speaks to us through the elements that belong to it properly and intrinsically. For if, as is often said, poetry is the Diwān of the Arabs, that is to say, the archive of their traditions and their feelings, adab, he is both their wisdom, ethics and aesthetics.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Faculté des Lettres. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.