L'écriture de la prostitution dans l'oeuvre de Marguerite Duras. Écrire l'écart

par Chloé Chouen-Ollier

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Marc Dambre.


  • Résumé

    Cette thèse propose d’analyser comment la prostitution dans l’oeuvre écrite de Marguerite Duras se décline sous différentes formes. En croisant histoire littéraire,philosophie et psychanalyse, ce travail montre que la prostitution, loin d’être un simple motif,participe à l’acte créateur. L’écriture de Duras, façonnée par l’écart, est constamment prise dans une tension productrice de sens : c’est depuis l’écart en effet que l’écrivain construit son oeuvre (écart par rapport à la doxa, par rapport à la langue), préférant subvertir la norme plutôt que de la suivre.Nous commencerons par envisager la prostitution d’un point de vue thématique : ce motif, prégnant dans l’oeuvre depuis les premiers textes, tisse une véritable fantasmatique et donne à voir une oeuvre qui, renversant l’axiologie, sacralise le profane et fait de l’écart son centre. La prostitution, véritable creuset de l’écrit, devient dès lors un enjeu poïétique (elle fonde l’écriture même). Mais au-delà de l’idéalisation d’un don de soi, il appert que la prostitution a un enjeu plus profond : un enjeu métaphysique. Nous montrerons ensuite comment le fait de s’offrir participe d’une quête infinie, celle de l’Absolu. Proposer son corps est un acte tendu entre désir et deuil et s’apparente à une recherche de l’Alèthéia (la vérité par le dévoilement) plus qu’à une simple transaction dépourvue d’érotisme. Dans tous les cas, se prostituer relève avant tout d’une mise en scène où la théâtralité domine ; c’est ce point que nous analyserons en dernière partie. À partir des années 1980 le rapport de la prostituée à la vérité évolue, et l’écart, plus que le rapprochement entre les êtres, est monnayé.

  • Titre traduit

    Prostitution in the Works of Marguerite Duras. Writing distance


  • Résumé

    This dissertation analyses the different meanings of prostitution in the writings of Marguerite Duras. Through the intersecting analytical lenses of literary history, philosophy and psychoanalysis, our research shows that prostitution, far from being a simple subject, is inherent to the creative art and act of the author. Writing, for Duras, is the product of a creative tension shaped by distance : the very margin (away from the doxa, the language itself) from which the author crafted her work is the creative force that informs her desire to diverge from the norm and effectively strive to overturn rather than follow it.We will first consider the thematic of prostitution – prevalent from her earliest texts – throughout Duras’s work and how it weaves a veritable fantasy matrix proposing a body of work that reverses the common axiology by sacralizing profanity and placing the margin at the center. Prostitution becomes a melting pot of the writing process and reveals the agenda of the potentialities within creation (it shapes writing itself). Nevertheless, beyond the idealization of giving oneself to another, prostitution runs deeper than the skin : it has ametaphysical sense. Indeed, we demonstrate how offering one’s body is linked to an infinite quest or thirst that only the Absolute of life can quench. Offering one’s body is a tense act situated between desire and mourning and that can be interpreted as the quest for Aletheia(truth through unveiling), rather than a simple transaction free of any eroticism. In any case,to prostitute oneself is above all, a staged performance deeply rooted in theatricality, and this point is analyzed in the last part of our work. After the 1980s the rapport between the prostitute and the truth changes and distance, far more than the rapprochement between bodies and beings, is then paid in cash.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Lettres modernes Minard à Paris

L'écriture de la prostitution dans l'oeuvre de Marguerite Duras : écrire l'écart


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Lettres modernes Minard à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'écriture de la prostitution dans l'oeuvre de Marguerite Duras : écrire l'écart
  • Dans la collection : Bibliothèque des lettres modernes , 1
  • Détails : 1 vol. (378 p.)
  • ISBN : 978-2-8124-4671-9
  • Annexes : Bibliogr. p. [349]-369. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.