Social capital, trust and provision of local public goods

par Omar Sene

Thèse de doctorat en Sciences economiques

Sous la direction de Guillaume Hollard.

Soutenue le 28-11-2013

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) , en partenariat avec Centre d'économie de la Sorbonne (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Louis Lévy-Garboua.

Le jury était composé de Guillaume Hollard, Yann Algan, Margherita Comola.

Les rapporteurs étaient Juan Camilo Cardenas, Jean-Marie Baland.

  • Titre traduit

    Capital social, confiance et fourniture de biens publics locaux


  • Résumé

    Le but principal de la présente thèse est d'étudier le rôle du capital social dans la capacité des communautés locales à entreprendre une action collective et à produire des biens publics locaux par eux-mêmes. Nous étendons la portée des études existantes dans les pays en développement. L'analyse est effectuée en utilisant deux approches distinctes. La première approche utilise un mélange original d'enquêtes et de données expérimentales sur la confiance de quatre villages au Sénégal pour évaluer la capacité de la confiance de prévoir la participation à la fourniture de biens publics locaux. Les résultats montrent que la confiance, tel que mesurée par les questions de l'enquête, a une faible pouvoir prédictif, alors que les résultats d'une mesure expérimentale de confiance sont bien meilleurs prédicteurs de la production de biens publics. La seconde approche consiste à enquêter sur l'impact causal de la confiance dans la qualité des biens publics produits au niveau du district en Afrique. Nous utilisons les données Afro-baromètre pour tester le rôle du capital social et les divisions ethniques dans l'accès aux soins de santé de base et à une scolarisation. Nous contournons les problèmes de la causalité inverse entre la confiance et la qualité des biens publics, et de variables omises en raison de tri ethnique endogène par l'utilisation de données historiques sur les modes de fonctionnement des groupes ethniques en Afrique sub-saharienne. Les résultats que notre mesure de confiance locale (utilisé comme indicateur de capital social) a impact causal sur la qualité de la santé et de la qualité des écoles en Afrique.


  • Résumé

    The main purpose of the present dissertation is to study the role of social capital in the capacity of local communities to undertake collective action and to produce local public goods by themselves We extend the scope of existing studies encompass in developing countries. The analysis is carried out using two distinct approaches. The first approach uses an original mixture of survey and experimental data on trust from four villages in Senegal to assess the capacity of trust to predict participation in provision of local public good. The results show that trust, as measured by survey questions, has poor predictive power, while the results from a simple experimental measure of trust are much better predictors of public-goods production. The second approach consists in investigating the causal impact of trust in the quality of public goods produced at district level in Africa. We use Afro-barometer data to test the role of social capital and ethnic divisions in determining access to basic health care and schooling. We skirt any reverse-causality problems between trust and the quality of public goods, and omitted-variable bias due to endogenous ethnic sorting, by the use of historical data on the settlement patterns of ethnic groups in Sub-Saharan Africa. Our measure of local trust (used as an indicator of social capital) is shown to have a causal impact access on quality of health and quality of schools in Africa.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.