Le statut de l’erreur dans la dynamique des apprentissages en sciences : proposition d'un dispositif pédagogique pour l'apprentissage de concepts relevant de la physiologie de la respiration et de l'éducation à la santé au Burkina Faso

par Mathias Kyelem

Thèse de doctorat en Biologie Santé

Sous la direction de Daniel Favre.


  • Résumé

    L'étude porte sur la mise en œuvre et l'évaluation d'un dispositif pédagogique associant l'apprentissage par résolution de problème, le débat sociocognitif et un traitement didactique de l'erreur comprise comme seulement une information intéressante à prendre en compte pour apprendre. L'objectif de ce dispositif est d'améliorer les capacités des élèves à résoudre des problèmes complexes que présente la vie de tous les jours en favorisant le transfert et l'intégration des connaissances scolaires. « La relation à l'erreur s'articule et se renforce avec des valeurs, elle induit un rapport au savoir et un rapport à l'autre qui, ensemble et de manière complexe, engage la personne dans ses dimensions cognitive, affective, sociale et axiologique. » (Favre, 2004).L'approche méthodologique retenue est l'approche qualitative/interprétative complétée par des données quantitatives provenant de l'évaluation de copies des élèves afin d'affiner la compréhension de l'impact du dispositif pédagogique expérimental sur leurs performances. L'étude a été faite au Burkina Faso. Les actions suivantes ont été conduites : une étude des représentations de l'erreur chez les enseignants et les élèves, et des représentations de la respiration chez les enseignants, une analyse du programme de physiologie de la respiration de première D complétée avec celle des inspecteurs de l'enseignement secondaire.Quarante enseignants ont été formés au dispositif pédagogique parmi lesquels, cinq de Ouagadougou été retenus pour les classes expérimentales. Cinq enseignants de Bobo-Dioulasso non formés ont été volontaires pour les classes témoins. Des observations de classe ont été effectuées sur les attitudes des élèves et des enseignants et la qualité des interactions entre eux. Les contenus des débats ont été transcrits et analysés avec l'ensemble des résultats d'observation.A l'issue des cours, une évaluation sommative des apprentissages des élèves a été conduite dans les dix classes. Les copies ont été rendues anonymes et corrigées par des enseignants ne participant pas à l'étude. Les données ont fait l'objet de traitement statistique.Les principaux résultats obtenus sont les suivants :• la plupart des enseignants ont une représentation où l'erreur est assimilée à une faute et peu d'entre eux ont une relation à l'erreur qui les engage dans l'action,• grâce à la formation, les enseignants ont pu modifier leur relation à l'erreur, la décontaminer de la notion de faute et créer un environnement pédagogique sécurisant pour accompagner les apprentissages des élèves,• la représentation de l'erreur chez les élèves est comparable à celle des enseignants mais beaucoup d'entre eux sont dans une perspective de correction de leurs erreurs ; cette représentation est en partie due à la forte appréhension anticipée de l'échec en cas d'évaluation,• les élèves se sont montrés très participatifs aux activités de classes lorsqu'ils n'ont plus eu peur de se tromper, lorsque faire des erreurs ne menaçait pas leur sécurité affective ; les débats ont montré un processus de construction autonome de connaissances,• l'analyse des programmes a montré une insuffisance de liens entre les différents processus physiologiques assurant la fonction de nutrition. Les contenus sont dépourvus d'une approche historique et épistémologique des concepts,• l'évaluation montre que dans les classes expérimentales dont les enseignants ont été formés, les élèves ont mieux réussi à résoudre des problèmes nouveaux impliquant la mobilisation de connaissances vues en classe et nécessaires pour réaliser des choix impliquant la santé, en particulier dans le cas de risque de tuberculose.

  • Titre traduit

    The role and representations of the error in the dynamics of the trainings of the concepts concerned with physiology of breathing and education to health


  • Résumé

    The study relates to the implementation and the evaluation of a teaching device associating the training by resolution of problem, the socio-cognitive debate and a didactic treatment of the error understood like only one information interesting to take into account to learn. The objective of this device is to improve the capacities of the pupils to solve complex problems which the everyday life presents by supporting the transfer and the integration of school knowledge. “The relation with the error is articulated and reinforced with values, it induces a report with the knowledge and a report with the other which, together and in a complex way, engages the person in her dimensions cognitive, emotional, social and axiological.” (Favre, 2004). The adopted methodological approach is the qualitative/interpretative approach supplemented by quantitative information coming from the evaluation of copies of the pupils in order to refine the comprehension of the impact of the experimental teaching device on their performances. The study was made in Burkina Faso. The following actions were led: a study of the representations of the error at the teachers and the pupils, and of the representations of breathing in the teachers, an analysis of the curriculum of physiology of the breathing of first option D Form classroom supplemented with that of the inspectors of secondary education. Forty teachers were trained with the teaching device among which, five of Ouagadougou retained for the experimental classes. Five teachers of Bobo-Dioulasso not trained were voluntary for the pilot classes. Observations of class were carried out on the attitudes of the pupils and the teachers and the quality of the interactions between them. The contents of the debates were transcribed and analyzed with the whole of the results of observation. At the conclusion of the courses, a summative evaluation of the trainings of the pupils was led in the ten classes. The copies were made anonymous and corrected by teachers not taking part under investigation. The data underwent a statistical processing.The principal results of the study are the following: • most teachers have a representation where the error is comparable with a fault and little of them have a relation with the error which engages them in the action, • thanks to the formation, the teachers could modify their relation with the error, to decontaminate it concept of fault and to create a teaching environment making safe to accompany the trainings by the pupils, • the representation of the error at the pupils is comparable with that of the teachers but much of them are from the point of view of correction of their errors; this representation is partly due to the strong anticipated apprehension of the failure in the event of evaluation, • the pupils showed themselves very participative with the activities of classes when they were not afraid any more to be mistaken, when to make errors their emotional security did not threaten; the debates showed a process of construction autonomous of knowledge, • the analysis of the programs showed an insufficiency of links between the various physiological processes providing the function of nutrition. The contents are deprived of a historical and epistemological approach of the concepts, • the evaluation in particular in the case of shows that in the experimental classes whose teachers were trained, the pupils better succeeded in solving new problems implying the mobilization of knowledge seen in class and necessary to carry out choices implying health, risk of tuberculosis.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.