Les acteurs du rite en Egypte ancienne : le cas du prêtre -sm

par Cedric Larcher

Thèse de doctorat en Egyptologie

Sous la direction de Pascal Vernus.

Le jury était composé de Luc Gabolde.


  • Résumé

    Le titre sm désigne, à l’Ancien Empire, un officiant au service du roi ou un prêtre de Sokar, les deux fonctions étant distinguées à cette époque par des graphies différentes. Le premier intervient principalement dans le pr dw“t où il s’occupe de l’habillement et de la préparation du souverain alors que les attributions du second se rapportent à la fabrication des attributs royaux et des insignes métalliques, dont il était très probablement responsable de la conception. Les interventions du prêtre s’étendent alors à d’autres domaines et notamment au domaine funéraire. Dans ce cadre, il est chargé de la récitation des formules rituelles, de la mise en place d’accessoires pendant le rituel de l’embaumement et de toutes les autres opérations en rapport avec la renaissance du défunt dans les officines funéraires. Ces fonctions procèdent de son association avec Sokar. En effet, le dieu et sa barque-Ìnw étaient perçus comme la matrice gestationnelle où le corps du défunt, assimilé à Osiris démembré, était régénéré avant de reprendre sa course comme Rê triomphant. Les attributions du prêtre-sm font écho à cette fonction. À partir d’Amenhotep III, un prêtre-sm officiait dans les châteaux des millions d’années pour la survie post mortem du souverain ainsi que dans le temple d’Amon, au sein d’un ensemble de chapelles et de temples consacrés à des formes divines originaires de la région memphito-héliopolitaine, pour le maintien de son essence divine sur terre. L’un et l’autre intervenaient dans un environnement cultuel où Sokar constituait un principe actif de la renaissance du roi associé à des conceptions solaires en rapport avec la réapparition de Rê

  • Titre traduit

    The actors of the rite in ancient egypt : the case of the priester-sm


  • Résumé

    The title sm refers at the Old Kingdom to a celebrant at the service of king or a priest of Sokar, the two functions are distinguished at this time by different spellings. The first is mainly involved in the pr dw“t where he is responsible for the clothing and the preparation of sovereign insigna while the second relates to the manufacture of metallic regalia and insignia, and was probably responsible for the design. The interventions of the priest extend to other areas, including the funerals ceremonies. In this context, he is responsible for the recitation of ritual formulas, the introduction of accessories for the ritual of embalming and all other operations in connection with the rebirth of the deceased in the funeral tent. These functions are based on its association with Sokar. In fact, the god and his boat-Ìnw were perceived as gestational matrix where the body of the deceased, assimilated to Osiris dismembered, was regenerated before resuming his course as Ra triumphant. From Amenhotep III, a sm priest officiated in the « châteaux des millions d’années » for the post-mortem survival of the sovereign and in the temple of Amon, in a series of chapels and temples dedicated to divine forms from thee memphito-helipolitan region, to maintain its divinity on earth. The both were involved in a cult where Sokar was an active ingredient of the renaissance king associated with solar designs in connection with the reappearance of Ra

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (843, 453, 318 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.731-842. Notes bibliogr

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 474 (1-3)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.