Les apprentissages des enfants français d'origine nord africaine d'âge scolaire sont-ils soumis aux effets de menace du stéréotype en contexte réel de classe?

par Robin Jund

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Delphine Martinot et de Michel Desert.

Soutenue le 21-11-2013

à Clermont-Ferrand 2 , en partenariat avec Laboratoire de psychologie sociale et cognitive (Clermont-Ferrand) (équipe de recherche) et de (LAPSCO) Laboratoire de psychologie sociale et de psychologie cognitive (laboratoire) .

Le président du jury était Marie-Christine Toczek-Capelle.

Le jury était composé de Delphine Martinot, Michel Desert, Pascal Huguet.

Les rapporteurs étaient Georges Schadron, Olivier Desrichard.


  • Résumé

    De récents travaux soulignent qu’en France, les jeunes issus de l’immigration nord-africainesont moins nombreux à avoir le baccalauréat que les autres. Cette thèse défend l’idée généraleque cette moindre réussite académique peut être due, du moins en partie, à une moindrequalité des apprentissages scolaires. Dans la lignée des travaux de Steele et Aronson (1995)sur le phénomène de menace du stéréotype, l’objectif principal de cette thèse est d’examinerdans quelle mesure les stéréotypes négatifs associés aux capacités d’apprentissage des enfantsd’origine nord-africaine peuvent avoir des effets délétères sur la qualité de leursapprentissages scolaires. Il s’agit également, dans une visée développementale, d’enrichir lesconnaissances en psychologie sociale sur l’âge d’apparition de l’effet de menace dustéréotype chez les enfants. Enfin, dans un souci de validité écologique, ce travail a aussi pourobjectif de tester si les effets de menace du stéréotype se retrouvent en contexte scolaire réel.Sur cette base, cinq études expérimentales ayant toutes été réalisées en contexte réel de classesont présentées, impliquant près de 1 000 élèves scolarisés du CP au CM2. En accord avecnos hypothèses, les résultats obtenus permettent de conclure que les premiers apprentissagesscolaires des enfants français issus de l’immigration nord-africaine sont, dès leur plus jeuneâge, diminués par un effet de menace du stéréotype sur les apprentissages. En outre, lesrésultats mettent en évidence l’implication de l’identité sociale des enfants, et des effets desidentités ethniques et de genre qui sont favorables aux filles d’origine nord-africaine maisdéfavorables à leurs pairs masculins. Globalement, ces résultats soutiennent une explicationsocio-cognitive plutôt que socio-biologique des différences d’accession au baccalauréat enfonction de l’origine ethnique, et apportent un éclairage nouveau sur les processus impliquésdans la menace du stéréotype.

  • Titre traduit

    Are the learning of French children of North African origin of school age subject to the threat effects of the stereotype in a real classroom context?


  • Résumé

    Recent studies emphasize that young French North-Africans are less likely than others to havea baccalauréat. We argue that this lower success can be due, at least in part, to a lower qualityof school learning. According to Steele and Aronson (1995) and the stereotype threathypothesis, the principal aim of this work was to examine in which extent negativestereotypes about learning abilities of French North African children can decrease quality oflearning. In a developmental perspective, our second goal was to better know when stereotypethreat effect begins to impact children’s learning and performance. Finally, in an ecologicalperspective, our third aim was to test if stereotype threat occurs in real academic setting. Fiveexperiments were conducted in real academic setting among nearly 1 000 students in primaryschool level. As expected, the results showed that stereotype threat affects negatively learningof French North-African children in primary school. In addition, the results highlighted theinfluence of children’s social identity. Ethnic and gender identities effects also appearedshowing a favourable effect for French North-African girls but an unfavourable one for theirmale peers. Overall, these findings support a sociocognitive explanation of French North-Africans inferiority in baccalauréat access, rather than a sociobiological one. Furthermore,these findings support a new understanding of processes implicated in stereotype threat.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.