Une société mixte dans un cadre colonial : l'exemple de la colonie romaine de Dion (Piérie, Macédoine) du Ier siècle a.C. au IIIe siècle p.C.

par Julien Demaille

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Antonio Gonzales.

Soutenue le 19-01-2013

à Besançon , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Espaces, Temps, Sociétés (Besançon ; 1991-2016) , en partenariat avec Institut des sciences et techniques de l'Antiquité (Besançon) (laboratoire) et de Institut des Sciences et Techniques de l'Antiquité - UFC / ISTA (laboratoire) .


  • Résumé

    Fondée sur les ordres de Jules César peu de temps avant les Ides de Mars, la colonie de Dion (Piérie, Macédoine) fait partie d’un vaste programme de colonisation qui a touché tout l’empire à l’époque césaro-augustéenne. Les données épigraphiques, rassemblées en un corpus des inscriptions latines et grecques de Dion et de son territoire, permettent d’analyser, dans le temps et dans l’espace, les évolutions d’une société mixte, constituée des colons romains, de leurs descendants et des anciens habitants grecs. Dans cette société qui s’hellénise peu à peu, se met en place un panthéon original qui mêle les divinités romaines aux divinités grecques et orientales. Les éléments de romanité, dominant au début de la période, s’atténuent progressivement, alors que les institutions perdurent jusqu’à une date avancée du Bas-Empire.

  • Titre traduit

    A mixed society in a colonial context : the example of the Roman colony of Dion (Pieria, Macedonia) from the 1st century B.C. to the 3rd century A.D.


  • Résumé

    Founded on Julius Cesar's orders, shortly before the Ides of March, the Dion colony (Pieria, Macedonia) was part of a large colonization program that involved the whole empire at the Caesar and Augustan time period. The epigraphic data, in the form of a corpus collecting the Latin and Greek inscriptions from Dion and its territory, make it possible to analyse, in time and space, the evolution of a mixed society constituted of Roman settlers and their descendants, as well as native Greeks. In this progressively hellenising society, a distinctive pantheon arises, mixing Roman gods to Greek and Oriental ones. The roman elements, while dominating in the early era, will progressively fade although, the institutions will remain much later during the Late Empire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 2 vol. (675, 228 p.)
  • Annexes : Bibliographie p.595-668.

Où se trouve cette thèse ?

  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2013.009.1
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2013.009.2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.