La demande de prise en charge en médecine procréative : étude historique et clinique sur l'accueil du sujet infertile

par Rubén Araya Krstulovic

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Guy Gimenez.

Le président du jury était Jean-Michel Vives.

Le jury était composé de Guy Gimenez, Jean-Michel Vives, Mário Eduardo Costa Pereira, Rajaa Stitou, Pascal-Henry Keller.

Les rapporteurs étaient Mário Eduardo Costa Pereira.


  • Résumé

    Cette recherche de thèse porte sur le travail réalisé avec des sujets demandant une prise en charge en médecine procréative. Nous envisageons la question du travail collaboratif entre psychanalyse et médecine dans le champ de l’assistance médicale à la procréation, sur la base de deux approches. La première, historique, porte sur l’évolution de la représentation culturelle de l’infertilité, et la seconde, clinique, d’inspiration psychanalytique, a été construite sur la base de notre expérience au sein d'un centre d’assistance médicale à la procréation et dans un cabinet privé. Nos hypothèses visent à montrer comment les pré-conceptions médicales et psychologiques barrent le dialogue entre le sujet demandant une prise en charge et celui qui l’accueille. À cet effet, nous envisagerons le processus d’objectivation subi par le concept de désir d’enfant, de plus en plus assimilé à celui de projet d’enfant, et nous abordons aussi les difficultés que l’infertilité pose aux hommes dans une époque où elle commence à être conçue comme une maladie du couple et non pas comme une maladie des femmes. À partir d’une mise à jour de la notion d’infertilité, telle qu’elle est comprise par la médecine et par la loi, et de la reprise des théorisations freudiennes autour du symptôme et de la pratique clinique, nous chercherons à montrer la valeur d’une perspective qui n’assume pas d’emblée que toute demande de prise en charge en médecine procréative est une demande d’enfant à la médecine.

  • Titre traduit

    The demand of care in reproductive medicine : An historical and clinical study on the work with patients suffering infertility


  • Résumé

    This research focuses on work with subjects requiring care in medically assisted procreation. Based on two approaches: an historical one, on the evolution of the cultural representation of infertility. The other clinical, from a psychoanalytic perspective, developed working in a center of assisted reproduction and in private practice. Our work addresses the question of collaborative work between psychoanalysis and medicine in the field of reproductive medicine. Our hypotheses are intended to show how medical and psychological preconceptions difficult the dialogue between the subject requiring care and those who receive him. To this end we will consider the process of objectification suffered in the concept of desire for a child, now assimilated to that of the project of a child. We also address the challenges that infertility imposes on men when it begins to be seen as a couple’s disease and not only as women’s disease. From an update of the notion of infertility, as it is comprised now by medicine and law, and the recovering of Freudian theories about the symptom and clinical practice, we intend to show the value of a perspective that does not automatically assume the demand for care in reproductive medicine as a demand of a child to medicine.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (290 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 269-285. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.