Benedetto Croce (1866-1952), un intellectuel libéral italien face à la guerre, à la paix et au totalitarisme

par Rosina Springer Scalise (Scalise)

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Jean-Noël Grandhomme.

Le président du jury était François Cochet.

Les rapporteurs étaient Hubert Heyriès, Maurice Carrez.


  • Résumé

    L'objet de cette thèse est d'étudier d'une part la place que tient la guerre dans l'œuvre de l'historien et philosophe italien Benedetto Croce (1866-1952), à la fois lorsqu'il étudie l'Histoire, notamment celle du XIXe siècle, et lorsqu'il réagit aux événements dont il est le contemporain : guerres d'Ethiopie de 1896 et 1935, de Libye de 1911-1912 et « pacification » dans les années vingt et trente, Première Guerre mondiale, Guerre d'Espagne, Seconde Guerre mondiale. La guerre est-elle parfois légitime ? Est-elle nécessaire à la construction et à l'affermissement de l'état italien ? Ou au contraire est-elle à éviter à tout prix ? Ces questions sont complexes car la guerre n'est pas l'apanage du fascisme, mais a déjà été l'un des caractères importants du régime libéral qui a précédé le fascisme en Italie. Ce travail de recherche porte également sur la pensée et l'action de Benedetto Croce en ce qui concerne le maintien puis la réinstauration de la paix, notamment après les deux guerres mondiales, et son engagement pro-européen. L'étude s'est appuyée sur le croisement entre les œuvres de Benedetto Croce et les documents contenus dans les Archives d'Etat à Rome, comme les dossiers de la Police Politique fasciste qui a surveillé Croce pendant des décennies à cause de son engagement antifasciste.

  • Titre traduit

    Benedetto Croce (1886-1952) : an liberal Italian intellectual facing war, peace and totalitarianism


  • Résumé

    The purpose of this thesis is first to study the part that war plays in the works of the Italian historian and philosopher, Benedetto Croce (1866-1952), when he studies History -in particular that of the 19th century- as well as when he reacts to the events of which he is a contemporary: wars in Ethiopia in 1896 and 1935, in Libya in 1911- 1912 and “pacification” in the nineteen twenties and thirties, First World War, Spanish War, Second World War. Is war sometimes legitimate? Is it necessary to the construction and strengthening of the Italian State? Or on the contrary is it to be avoided at all costs? These are complex questions, for war is not the prerogative of fascism but has already been one of the important characteristics of the liberal regime that preceded fascism in Italy. This research is also focused on the thought and action of Benedetto Croce concerning peace maintaining and then restoring, in particular after both world wars, and his commitment to Europe. The study is based upon the interplay of Benedetto Croce’s works and the documents found in the State Archives in Rome, like the files of the fascist political police who watched Croce during decades because of his anti-fascist commitment.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.