L’exil comme patrie : les réfugiés communistes espagnols en RDA (1950-1989). Trajectoires individuelles, histoire collective

par Aurélie Denoyer

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Fabienne Bock.

Le président du jury était Marie-Claude Blanc-Chaléard.

Le jury était composé de Fabienne Bock, Marie-Claire Lavabre, Thomas Lindenberger.

Les rapporteurs étaient José María Faraldo, Philippe Rygiel.


  • Résumé

    Les réfugiés communistes espagnols accueillis en RDA sont au centre de ce travail de recherche. Cependant, l'exil politique des Espagnols en Allemagne de l’Est n'est pas ici traité comme un objet, mais comme un terrain qui nous permet d'appréhender différentes thématiques : la politique française à l'égard des communistes étrangers réfugiés sur son territoire à l'aune de la guerre froide, la politique d'intégration est-allemande, les relations entretenues entre la SED et le PCE (Partido Comunista de España, Parti communiste d'Espagne) ainsi que l'impact de l'exil sur la construction identitaire. Cette étude poursuit par ailleurs multiple objectifs : ce travail souhaite non seulement enrichir l'histoire de l'exil espagnol en particulier et les études migratoires en général, mais également contribuer au renouvellement de la recherche sur le communisme, et plus précisément, sur l'État est-allemand. Pour ce faire, nous avons travaillé à partir des archives de multiples pays, aussi bien en France, en Allemagne, qu'en Espagne. Nous avons également conduits quelques entretiens à Berlin, Paris et Barcelone auprès des enfants de la première vague de réfugiés politiques espagnols accueillis en RDA. Suite à cela, nous avons procédé à la reconstruction des trajectoires biographiques de ces individus en nous efforçant de ne pas perdre de vue la diversité des trajectoires individuelles et des situations collectives.

  • Titre traduit

    The political refugees in the Eastern Bloc : The cas of Spanish communists in the GDR


  • Résumé

    The Spanish communist refugees welcomed to GDR are in the center of this study. However, the Spanish political exile in East Germany is not being treated as an object but as a field that allows to capture various themes : the French policy towards foreign Communist refugees on its territory during the Cold War, the integration policy in East Germany, the relationships between the SED and the PCE (Partido Comunista de España, the Spanish Communist Party) and the impact of exile on identity construction. The purpose of this study is diverse : this work not only wants to enrich the history of the Spanish exile as a special topic but also examines migration studies as a whole. It aims to contribute to the renewal of research on communism in general and the studies of the East German state in particular. In order to do this, we worked from the archives of many countries, in France, Germany, and Spain. We also conducted some interviews in Berlin, Paris and Barcelona with children of the first wave of Spanish political refugees hosted in the GDR. Following the work on archives and interviews, we tried to reconstruct the biographical trajectories of individuals pursuing the following objective: do not lose sight of the diversity of individual trajectories and collective situations


  • Résumé

    Die spanischen kommunistischen Flüchtlinge in der DDR stehen im Zentrum dieser Forschungsarbeit. Dennoch wird das politische Exil der Spanier in Ostdeutschland nicht als Objekt betrachtet, sondern als Feld, welches Zugang zu zahlreichen Thematiken bietet : der französischen Politik gegenüber den ausländischen Kommunisten zur Zeit des Kalten Krieges, der Integrationspolitik der DDR, den Beziehungen zwischen der SED und der PCE (Partido Comunista de España, Kommunistische Partei Spaniens), so wie der Wirkung des Exils auf die Identitätskonstruktion. Die Ziele dieser Studie sind vielfältig : auf der einen Seite soll diese Arbeit die Geschichte des spanischen Exils im besonderen und der Migrationsforschung im allgemeinen bereichern, auf der anderen Seite soll zur Erneuerung der Kommunismusforschung und insbesondere der DDR-Forschung beigetragen werden. Um dies zu tun, wurde in Archiven in Frankreich, Deutschland sowie Spanien gearbeitet. Weiterhin wurden in Berlin, Paris und Barcelona Gespräche geführt, mit den Kindern der ersten Welle politischer Flüchtlinge aus Spanien, die in der DDR aufgenommen wurden. Im Anschluss an die Recherchen in Archiven und den geführten Gesprächen, wurden, soweit dies möglich war, die individuellen Lebensläufe jedes Einzelnen rekonstruiert. Dabei blieb folgendes Ziel ständig vor Augen: nicht die Vielfältigkeit individueller Lebensläufe und die allgemeine Situation der Gruppe aus dem Sichtfeld zu verlieren


  • Résumé

    El foco de esta investigación son los refugiados comunistas españoles en la RDA. Sin embargo, el exilio político español en Alemania del Este no es tratado aquí como objetivo sino como un campo que nos permite capturar varios temas: la política francesa contra los extranjeros comunistas refugiados en su territorio durante la Guerra Fría, la política de integración de Alemania del Este, las relaciones entre la SED y el PCE (Partido Comunista de España) y el impacto del exilio sobre la construcción de la identidad. El propósito de este estudio es múltiple: este trabajo no sólo quiere enriquecer la historia del exilio español y los estudios sobre la migración en general, sino también contribuir a la renovación de la investigación sobre el comunismo y en concreto, sobre el Estado de Alemania Oriental. Para lograr esto, se trabajó en los archivos de muchos países como Francia, Alemania y España. También se hicieron algunas entrevistas en Berlín, París y Barcelona a los individuos de la segunda generación de refugiados políticos españoles alojados en la RDA. Siguiendo el trabajo en archivos y entrevistas, tratamos de reconstruir las trayectorias biográficas de estas personas; con el objetivo de no perder de vista la diversidad de las trayectorias individuales y situaciones colectivas

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

L'exil comme patrie : les réfugiés communistes espagnols en RDA (1950-1989)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (608 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 593-608

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BUTE 17
  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Informations

  • Sous le titre : L'exil comme patrie : les réfugiés communistes espagnols en RDA (1950-1989)
  • Dans la collection : Histoire , 1255-2364
  • Détails : 1 vol. (287 p.)
  • ISBN : 978-2-7535-5196-12-7535-5196-0
  • Annexes : Bibliogr. p. 271-281. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.