Nouveaux mécanismes fibrinolytiques des nanovésicules cellulaires : Détection et relevance physiopathologique

par Laurent Plawinski

Thèse de doctorat en Biologie et pharmacologie de l'hémostase et des vaisseaux

Sous la direction de Eduardo R. Anglés-Cano et de Denis Vivien.

Soutenue en 2012

à Paris 7 .


  • Résumé

    Les nanovésicules sont des vésicules membranaires émises par les cellules activées. De nombreuses études démontrent que toutes les cellules sont capables de produire ces vésicules dont la fonction la plus étudiée est leur activité procoagulante. Cependant, les nanovésicules pourraient être considérées comme des vecteurs mobiles pouvant exercer un large spectre d'activités biologiques. Ainsi, les cellules qui synthétisent des activateurs du plasminogène sont capables de produire des nanovésicules ayant une activité fibrinolytique. La détection en périphérie des nanovésicules (sang, larmes, salives,. . . ) serait la signature d'un processus de souffrance ou d'apoptose de cellules, qui séquestrées dans leurs tissus, sont inaccessibles à la détection par des moyens non invasifs. Ce travail comprend, dans une première partie, un ensemble de trois articles fondamentaux et une revue de synthèse sur l'activité fibrinolytique des nanovésicules avec comme nouveau concept : le « cross-talk » fibrinolytique. La deuxième partie, traite d'une nouvelle méthodologie pour séparer spécifiquement les nanovésicules des autres nano-objets présents dans les liquides biologiques chez l'homme. Cette technique a fait l'objet le 23 mars 2011 d'un dépôt de brevet n° 11/00873 auprès de l'INPI. L'objectif du premier article a été de démontrer in vitro que les nanovésicules endothéliales, issues des cellules endothéliales microvasculaires HMEC-1, portent à leur surface le complexe uPA/uPAR et qu'elles agissent comme des surfaces catalytiques capables d'interagir avec le plasminogène pour former de la plasmine. Le deuxième article est la preuve du concept chez l'homme du mécanisme original démontré dans l'article précédent, tout en montrant une dichotomie d'origine (endothéliale ou leucocytaire) entre les nanovésicules portant le tPA et celles portant l'uPA. Le troisième article porte sur l'existence d'un nouveau mécanisme de formation de plasmine le « cross-talk » fibrinolytique au cours duquel la plasmine formée via uPA est le résultat de l'interaction entre deux surfaces distinctes. Enfin, une revue vient clore ce sujet en synthétisant l'ensemble de ces travaux et se termine par les perspectives qui s'offrent au monde des nanovésicules cellulaires fibrinolytiques.

  • Titre traduit

    New fibrinolytic mechanisms of cellular nanovesicules : detection and physiopathological relevance


  • Résumé

    This thesis is based on a set of three fundamental articles and a review on the fibrinolytic activity of nanovesicles presenting as new concept: the fibrinolytic cross-talk. A patent on a new methodology to separate specifically the nanovesicles from the other nanoobjects present in human biological fluids has been obtained from the INPI on March 23rd, 2011 (patent registration n°l 1/00873). The objective of the first article was to demonstrate in vitro that endothelial derived-nanovesicles from human dermal microvascular endothelial cells (HMEC), carry on their surface the complex uPA/uPAR and that they act as catalytic surfaces capable of interacting with plasminogen to generate plasmin. In the second article we demonstrate the proof of concept that fibrinolytic nanovesicles are present in circulating human blood. We also show that plasminogen activators are distinctly borne by nanovesicles of specific cell origin: endothelial nanovesicles bear tPA whereas nanovesicles of leukocyte origin bear uPA. The third article concerns the existence of a new mechanism of plasmin generation: the fibrinolytic cross-talk. This mechanism raises two requirements: first the nanovesicle must bear uPA; second, plasminogen must be hold by a different surface (fibrin, membrane cells or extracellular matrix). Finally, a review close this subject by synthesizing all these studies and ends by the perspectives which they offer to the field of cellular fibrinolytic nanovesicles.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (228 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 251 Réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2012) 013
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.