Impact d'un stress mécanique osseux sur le phénotype chondrocytaire : identification de la protéine 14-3-3epsilon comme un nouveau médiateur de la communication entre os sous-chondral et cartilage dans l'arthrose

par Sabrina Priam

Thèse de doctorat en Physiologie et Physiopathologie

Sous la direction de Francis Berenbaum.

Soutenue en 2012

à Paris 6 .


  • Résumé

    L’arthrose a longtemps été décrite comme une pathologie dégénérative du cartilage due à une simple usure de ce tissu. Cependant depuis quelques années, l’arthrose est considérée comme une pathologie concernant tous les tissus de l’articulation principalement le cartilage articulaire, la membrane synoviale et l’os sous-chondral. Le stress mécanique joue un rôle important dans la physiopathologie de l’arthrose. Il favorise la dégradation du cartilage mais également le remodelage de la plaque osseuse sous chondrale, et il est à présent admis que ces évènements sont étroitement liés. De plus, l’étude récente de modèles animaux suggère que l’os sous-chondral pourrait initier et/ou contribuer à la dégradation du cartilage au cours de l’arthrose via une communication biochimique entre ces deux tissus. Ce travail de thèse a pour but d’identifier de nouveaux médiateurs osseux capables de favoriser la dégradation du cartilage dans un contexte d’arthrose. Dans un premier temps, un modèle murin de communication os/cartilage a été développé. Il a permis de mettre en évidence l’effet délétère du stress mécanique sur les interactions biochimiques existant entre os/cartilage. En effet, en réponse à un stress mécanique, les ostéoblastes libèrent des médiateurs qui favorisent l’apparition d’un phénotype pro-catabolique chondrocytaire. Grâce à l’iTRAQ® (technique de protéomique différentielle), la protéine 14-3-3ε a été identifiée comme médiateur candidat de la communication os/cartilage. De plus elle semble impliquée en physiopathologie humaine. Ainsi, la protéine 14-3-3ε pourrait représenter une nouvelle cible thérapeutique et/ou un nouveau biomarqueur osseux de l’arthrose

  • Titre traduit

    Impact of mechanical loading of bone cells on chondrocyte phenotype : identification of 14-3-3epsilon protein as a new mediator of bone cartilage communication between subchondral bone and cartilage in osteoarthritis


  • Résumé

    For many years osteoarthritis has been considered as a degenerative pathology leading to a progressive loss of articular cartilage. However, OA is a complex disease not limited to cartilage degeneration. It also involves all joint tissues and particularly articular cartilage, synovium and subchondral bone. Mechanical factors play a key role in OA, affecting cartilage degeneration and subchondral bone remodeling, two events closely related in OA. Furthermore, in vivo experiments suggest that subchondral bone remodeling could initiate and/or contribute to cartilage loss in OA through biochemical interactions between both tissues. The aim of this study was to identify new bone mediators able to induce cartilage degeneration in OA context. Firstly, a novel and unique murine bone/cartilage communication model has been developed. It allows demonstrating deleterious effect of mechanical loading on biochemical interactions between bone and cartilage. In fact, these results support the hypothesis that soluble mediators released by compressed osteoblasts promote a chondrocyte pro-catabolic phenotype. Using iTRAQ®, a quantitative proteomic approach, 14-3-3ε has been identified as a candidate mediator for bone/cartilage communication. Furthermore, this protein abundantly released by human OA subchondral bone is probably involved in deleterious biochemical interactions between OA bone and cartilage. This work allows identification of 14-3-3ε protein as a new mediator potentially involved in bone/cartilage communication. Taking together, these data designate 14-3-3ε as a novel protein to be explored in OA either for therapeutic or diagnosis purpose

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([256] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 173-189. 250 réf. bibliogr. index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2012 625
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-029326
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.