Juan Carlos Onetti, Roman Nouveau latino-américain et le Nouveau Roman français

par Marta Álvarez Izquierdo

Thèse de doctorat en Littérature française et comparée

Sous la direction de Daniel-Henri Pageaux.

Soutenue le 30-01-2012

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean Bessière.

Le jury était composé de Daniel-Henri Pageaux, Jean Bessière, Philippe Goudey, Françoise Léziart.


  • Résumé

    L’œuvre de Juan Carlos Onetti, féconde, diverse et originale, représente un renouveau de la littérature uruguayenne et latino-américaine. C’est dans les pages de la revue Marcha où, entre 1939 et 1941, il était secrétaire de rédaction, qu’il exposera sa vision de la littérature qui nécessite, d’après lui, et avec urgence, un renouvellement. Lui-même va mettre en place ses théories littéraires et, à travers son œuvre et sa ville mythique, Santa María, il va créer une nouvelle littérature urbaine plus en accord avec l’homme et le monde de son époque. En France, pendant les années quarante naît le Nouveau Roman, courant littéraire novateur qui représente une rupture dans les lettres françaises. Souvent appelée « littérature du regard », les textes du Nouveau Roman vont au-delà des formes narratives traditionnelles. Le propos de ce travail est l’étude comparée de l’oeuvre de Juan Carlos Onetti et de certaines oeuvres de deux écrivains du Nouveau Roman : Robbe-Grillet et Claude Simon. À partir de trois axes, l’étude d’un personnage en crise, l’étude des voix narratives, et l’étude des rapports entre l’homme, l’écriture et la fiction, ce travail de recherche interroge et analyse les formules narratives nouvelles qui ont bouleversé les règles du passé.

  • Titre traduit

    Juan Carlos Onetti, New Latin-Américan Novel and french Nouveau Roman


  • Résumé

    The work of Juan Carlos Onetti, prolific, diverse and singular, represents the renovation of the Uruguayan and Latin-American literature. When he was assistant editor for the magazine Marcha between 1939 and 1941, he exposed in a series of articles his viewpoint about literature, which needed, as he stated, a renovation urgently. His own work illustrates those theories; and with the mythic city Santa Maria he created, he developed a new kind of urban literature more in accordance with his contemporaries and the world he lived in. In France, the Nouveau Roman, which emerged in about 1940, constitutes a rupture in French literature. This innovative movement, often called "literature of look", went beyond traditional narrative forms. The purpose of this study is to compare Juan Carlos Onetti’s work with certain books written by two representatives of the Nouveau Roman: Robbe-Grillet and Claude Simon. From three axes the study of a character in crisis, the study of different narrative voices and the study of the relationship between man, his writings and fiction, this research work questions and analyses new narrative forms which definitively changed the rules of the Past.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.