Les pratiques tutorales dans un campus numérique : constructions sociales singulières

par Françoise Berthoud

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de François Baluteau.

Soutenue le 09-05-2012

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Éducation, Cultures, Politiques (Lyon) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Georges-Louis Baron.

Le jury était composé de Pierre Paul Gagné.

Les rapporteurs étaient Bernard Blandin.


  • Résumé

    Cette thèse s’intéresse à la construction des pratiques tutorales dans le cadre d’une formation ouverte et à distance au sein de Campus Numériques français. L’hypothèse centrale de ce travail est que, malgré de nombreuses contraintes, les tuteurs à distance, en grande majorité, poursuivent cette activité. L’auteur commence par mettre en lumière, par le biais d’une trentaine d’ entretiens semi-directifs, les représentations des tuteurs concernant leur activité : quelles ressources et quels liens entrent dans la construction de leurs pratiques. C’est grâce au « modèle-service » quadripolaire que l’analyse s’effectue : quelles influences peuvent avoir le « système », « les pairs », « la personne-à-qui-s’adresse le service » (les étudiants) et « soi » sur la pratique tutorale à la fois individualisée et sociale. Les conclusions de ce travail permettent à l’auteur d’envisager la poursuite de l’activité tutorale comme une réponse à une ou des logique(s) individuelle(s) idiosyncrasique(s) à chacun des tuteurs dans le cadre de la sociologie de l’expérience.

  • Titre traduit

    Tutorial practices as individual and social constructions


  • Résumé

    This dissertation addresses the matter of constructing tutorial practices construction in e-learning French campuses. The main hypothesis of this work is that, despite numerous constraints, most cybertutors pursue their tutorial activity.The author starts her research by in highlighting tutors’ representations of their activity through about thirty semi-directed interviews : which resources and links are required in building their practices. Thanks to the four poles “service-model”, the author can analyze the influences of the “system”, “the peers”, “the students” and “oneself” on tutorial practices which are individual and social in nature.These findings lead the author to consider the pursuit of tutorial activity as an answer to individual idiosyncrasic logic(s) for every tutor. This is accomplished through experience sociology.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.