La violence politique dans l'espace kurde de Turquie : fragmentations, mobilisations, participations et répertoires

par Mehmet Orhan

Thèse de doctorat en Sociologie politique

Sous la direction de Hamit Bozarslan et de Jean Marcou.

Soutenue en 2012

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet d’étudier la violence politique dans l’espace kurde en Turquie. Le passage à la violence ne se comprend pas sans référence à différentes échelles d’explication. La violence est à la fois la cause et la conséquence des interrelations entre divers acteurs qui opèrent à trois niveaux : entre Etat et les mouvements kurdes, parmi les groupes kurdes et entre les partis kurdes et la société kurde. Au moins quatre processus se combinent pour en signifier les configurations : la fragmentation-segmentation, la mobilisation, la participation et les répertoires. Le premier renvoie à la lutte interne qui se déroule entre deux ou plusieurs acteurs kurdes. Le deuxième renvoie au passage à la violence du mouvement kurde. Le troisième explique le recours aux armes par les acteurs individuels. Le dernier représente les formes d’action violente. Ces facteurs se produisent dans une relation d’influence, d’entraide ou d’interdépendance mutuelle pour produire de la violence politique.

  • Titre traduit

    Political violence in the kurdish space of Turkey : fragmentations, mobilizations, participations and repertoires


  • Résumé

    This thesis is about political violence in the Kurdish space of Turkey. The use of political violence cannot be understood without making reference to different levels of explanation. Violence is both the cause and consequence of interrelations that take place among many actors who operate in three levels: between the state and Kurdish movements, among Kurdish groups, and between Kurdish parties and Kurdish society. There are at least four processes combined for signalling configurations of violence: fragmentation-segmentation, mobilization, participation, and repertoires. Fragmentation-segmentation signifies internal violence that takes place between two or amongst many Kurdish actors. Mobilization relates to the course leading to violence by the Kurdish movement. Participation explains the use of arms by individuals. Repertoires represent forms of political violence. All these factors are produced in a relationship of interdependence and result in political violence.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par l'Harmattan à Paris

La violence politique dans l'espace kurde de Turquie : fragmentations, mobilisations, participations et répertoires


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (473 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.422-471

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2012-169
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : La violence politique dans l'espace kurde de Turquie : fragmentations, mobilisations, participations et répertoires
  • Détails : 1 vol. (462 p.)
  • Notes : En appendice, choix de documents.
  • ISBN : 978-2-343-04248-0
  • Annexes : Bibliogr. p. 391-462. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.