Entre l'État, les élites et les religions en Haïti : redécouvrir la campagne anti-superstitieuse de 1939-1942

par Lewis Ampidu Clorméus

Thèse de doctorat en SociologieSociologie

Sous la direction de Nathalie Luca et de Michel Philippe Lerebours.

Soutenue en 2012

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Université d'État d'Haïti .


  • Résumé

    La campagne anti-superstitieuse de 1939- 1942 marque un tournant dans l’évolution socio-historique des relations entre l’État, les élites et les religions en Haïti. Elle suscite non seulement l’émergence d’un « mouvement ethnologique », portant l’empreinte des discours indigénistes, mais aussi une crise profonde entre le clergé concordataire et le pouvoir politique. Cette campagne anti-superstitieuse, généralement définie comme une offensive anti-vodou lancée par le clergé breton, se développe en deux moments. Le premier (1939- 1940), s’interprétant comme un mouvement paysan, est l’œuvre de campagnards décidés à « rejeter » le vodou. Le second moment (1940- 1942) est caractérisé par la récupération de ce mouvement par le clergé concordataire, soutenu par le pouvoir public, à dessein de mieux combattre l’anglicanisme, les cultes protestants et le vodou. La campagne anti-superstitieuse prend officiellement fin avec les incidents violents de Delmas et la révocation du nonce apostolique en 1942. Mais l’intransigeantisme du clergé catholique envers le protestantisme et le vodou demeure jusqu’à l’indigénisation du clergé sous la présidence de François Duvalier (1957- 1971). En somme, la campagne anti-superstitieuse traduit un problème de reconnaissance des rationalités religieuses et culturelles qui composent le paysage socio-religieux en Haïti.

  • Titre traduit

    Between the State, the elites and the religions of Haiti : a re-evaluation of the anti-superstition campaign of 1939-1942


  • Résumé

    The anti-superstition campaign (1939 – 1942) marked a turning point in the socio-historical relations between the State, the elites and religious groups in Haiti. It created not only the emergence of an « ethnological movement » bearing the imprint of Indigenist discourse, but also a deep crisis between the Catholic clergy of the Concordat and the civil powers. This anti-superstition campaign, generally defined as an anti-Voodoo offensive launched by Breton clergy, developed in two stages. The first (1939 - 1940), interpreted as a grassroots movement, was the work of peasants who decided to "reject" Voodoo. The second stage (1940 - 1942) was characterized by the appropriation of this movement by the Catholic clergy, supported by the public authorities, in an attempt to better combat Anglicanism, Protestant cults and Voodoo. The anti-superstition campaign officially ended with the violent incidents of Delmas and the removal of the papal nuncio in 1942. But the intransigency of the Catholic clergy towards Protestantism and Voodoo remained in place until the indigenization of the clergy under the presidency of Francois Duvalier (1957-1971). In sum, the anti-superstition campaign reflected a problem of recognition of the religious and cultural rationalities that make up the socio-religious landscape in Haiti.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Riveneuve éditions à Paris

Le vodou haïtien : entre mythes et constructions savantes


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (627 f., XXV)
  • Annexes : Bibliogr. p.562-627

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2012-133
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Riveneuve éditions à Paris

Informations

  • Sous le titre : Le vodou haïtien : entre mythes et constructions savantes
  • Détails : 1 vol. (603 p.)
  • ISBN : 978-2-36013-242-3
  • Annexes : Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.