Apprendre à écouter la musique : culture légitime, culture scolaire et cultures juvéniles

par Florence Eloy

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Dominique Pasquier.

Soutenue en 2012

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat se propose d'interroger les liens entre culture légitime, culture scolaire et cultures juvéniles sur un terrain très spécifique et pouvant apparaître à première vue comme un « petit objet » : l'enseignement de la musique au collège. En effet, ce lien s'est profondèment renouvelé du fait d'évolutions concomitantes de ces trois dimensions de la culture, par ailleurs très poreuses les unes par rapport aux autres. Si l'affinité élective entre culture scolaire et culture légitime a été souligné par Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron, de nombreux travaux ont montré que les savoirs scolaires tendent depuis plusieurs décennies à se décloisonner et à s'ouvrir davantage à l'expérience quotidienne des élèves, tandis que le consensus sur les canons culturels devant être transmis par l'École se fait moins fort. Le cas de l'enseignement scolaire de la musique, qui occupe à la fois une place dominée dans le curriculum et une position médiane entre « culture libre » et « culture scolaire », permet de saisir sous une forme presque pure les tensions pouvant exister entre cultures juvéniles et cultures scolaires dans le cadre du processus de diversification des répertoires culturels mobilisés par l'Ecole. A travers une étude des textes officiels de la discipline depuis 1938, une enquête par observations et entretiens de cours de musique dans des établissements contrastés du point de vue socio-scolaire, et une analyse secondaire des données de l'enquête par panel du Ministère de la culture sur les univers culturels des adolescents, la thèse montre le déplacement et le brouillage des hiérarchies culturelles via l'émergence de la norme de l'éclectisme éclairé.

  • Titre traduit

    The teaching and learning of music listening : legitimate culture, school culture, and youth culture


  • Résumé

    This research explores the connections between legitimate culture, school culture, and youth cultures, drawing on the study of music education in middle and high school, a case study that might appear as a "small object" at first sight. Yet my research emphasizes the ever changing relationships between three forms of culture delineated above. Though Bourdieu and Passeron have analyzed the elective affinities between school culture and legitimate culture, many recent works have emphasized in contrast how school curricula are currently changing in order to incorporate the daily and profane experiences of students. In parallel, observers have noted a decline in the consensus over the classical canon to be taught to the students. Within this larger trend, the case of music is particularly interesting since music education is a dominated discipline within school curricula, but also on of the disciplines where teachers make particular efforts to incorporate the profane experiences of students. Hence, it affords a better understanding of the tensions between youth cultures and school culture, in the broader context of the diversification of cultural repertoires gradually integrated in the curriculum. More specifically, my research relies on several types of data : an analysis of the programs of musical education since 1938, observations and interviews conducted with middle and high school students and their teachers, and a quantitive analysis of the survey of the French Ministère de la Culture on the cultural universes of youths. My analysis documents the shifting of cultural hierarchies with the emergence of the norm of "enlightened eclecticism".

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par PUF à Paris

Enseigner la musique au collège : cultures juvéniles et culture scolaire


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (452 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.373-387

Où se trouve cette thèse\u00a0?