Les"technologies politiques" du Web : une étude des plateformes participatives de la Commission Européenne et de leurs publics

par Romain Badouard

Thèse de doctorat en Technologies cognitives, management de l'innovation et systèmes complexes

Sous la direction de Laurence Monnoyer-Smith.

Soutenue en 2012

à Compiègne .


  • Résumé

    Cette thèse vise à étudier les dispositifs de « e-gouvernement » et de « e-participation » de la Commission Européenne sous l’angle de l’évolution des formes de gouvernementalité. Elle s’intéresse à la fois à la conception de ces dispositifs, à leurs usages et à leurs effets, en se focalisant sur la manière dont ils contribuent à structurer des relations entre différentes catégories d’acteurs politiques. L’enjeu de cette recherche est plus précisément d’appréhender le rôle des spécificités techniques du Web et des applications numériques des sites dans la construction de « modèles de médiation » : observe-t-on en ligne la constitution de publics européens ? Comment se structurent les actions collectives transnationales sur Internet ? Quelles sont les conditions d’influence de ces pratiques de participation sur les décisions de la Commission ? Pour répondre à ces questions, nous mobilisons un dispositif méthodologique d’enquête en ligne qui puise dans les répertoires des sciences de l’information et de la communication, de la science politique et de la sociologie des sciences et des techniques. Nous montrons ainsi que les pratiques politiques en ligne autour de plateformes participatives institutionnelles ne sont pas des manières plus « encapacitantes» ou plus « contraignantes » de structurer des relations de pouvoir : elles sont « autres ». C’est ce « faire autre » qui est décrit dans ce travail.

  • Titre traduit

    Europe online : a comparative study of the European Commission's e-government platforms and their publics


  • Résumé

    This Phd dissertation questions the development of e-government and e-participation mechanisms at the European Level through the lens of the evolution of governance practices. We study the design, the uses, and the effects of these mechanisms in order to understand how online participative platforms are shaped by political strategies, and also shape communication dynamics. In the very specific context of the European Union "democratic deficit", we focus on the models of political mediation that are put in practice on the Internet : can we witness the emergence of European publics online ? Are these mechanisms a place for transnational collective actions ? Do they succeed in empowering "lay" citizens or civil society Organizations ? To answer these questions, this communication study calls upon political science and science and technology studies in order to figure out what is at stake behind this "participative trend" at the European level.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (536 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 200 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2012 BAD 2027

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2012COMP2027
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.