Humanisation de l’espace et solidarités dans deux quartiers populaires de Téhéran et de Paris

par Sepideh Parsapajouh

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Anne Raulin.

Le président du jury était Nasser Fakouhi.

Le jury était composé de Anne Raulin, Nasser Fakouhi, Michel Agier, Christian Bromberger, Marie-Claude Blanc-Chaléard, Colette Pétonnet.

Les rapporteurs étaient Michel Agier, Christian Bromberger.


  • Résumé

    Basée sur la méthode d’observation ethnographique suivant une approche emic, cette étude a pour objet l’humanisation de l’espace et l’invention des formes de solidarité à travers les pratiques minimes de la vie quotidienne. Cette recherche a commencé sur le terrain d’Islamâbâd, un quartier auto-construit qui fut d’abord un bidonville, situé en banlieue de Téhéran, habité par une population précaire issue de l’exode rural. Une étude compréhensive a porté sur tous les aspects de la vie de ce quartier. Puis le parcours personnel de la chercheuse l’a conduite à un nouveau terrain, le quartier parisien de Saint Blaise, marqué par de grands ensembles de logements et une population, souvent immigrée, vivant des minimas sociaux. On s’est alors demandé ce qu’il en était de la solidarité et de l’appropriation de l’espace dans la capitale française d’aujourd’hui. Cette recherche a ainsi pris la forme d’une étude comparative des pratiques quotidiennes d’interaction dans deux systèmes étatiques et sociaux aussi différents que l’Iran et la France. Les résultats montrent que les usages de la solidarité, exemplairement la relation don/contre-don, et les efforts d’appropriation de l’espace, sont caractéristiques de ces deux sociétés, en dépit de toutes leurs différences sensibles

  • Titre traduit

    Humanization of space and solidarity in two popular districts of Tehran and Paris


  • Résumé

    Based on the methods of ethnographic observation and according to an emic approach, this study is meant to understand the humanization of space and the invention of the forms of solidarity through the tiny practices of the everyday life. This research started on the field of Islamâbâd, a self constructed community which was initially a shantytown, located in suburbs of Teheran, inhabited by a precarious population resulting from the rural migration. This is a whole study related to all of the aspects of the life of this community. Then the personal experience of the researcher led her to a new field: the Parisian community of Saint Blaise, marked by great public and social housing with an often immigrant population living of the social minimums. One of the questions was about the signification of the solidarity and appropriation of space in the actual situation of French capital. This research thus took the form of a comparative study of the everyday practices of interaction in two official and social systems as different as Iran and France. The results show that the uses of solidarity, particularly the relation “don/contre-don”, and the efforts of appropriation of space, are characteristic of these two societies in spite of all their obvious differences

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Éditions Karthala à Paris et par IFRI à Téhéran

Au cœur d'un bidonville iranien : de Zurâbâd à Islamâbâd


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Éditions Karthala et par IFRI à Paris

Informations

  • Sous le titre : Au cœur d'un bidonville iranien : de Zurâbâd à Islamâbâd
  • Dans la collection : Hommes et sociétéBibliothèque iranenne , 80
  • Détails : 1 vol. (361 p.)
  • ISBN : 978-2-8111-1657-6978-2-9099-6156-9
  • Annexes : Bibliogr. p. [335]-345. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.