Écrire le "mal d'être" au XIXème siècle : Chateaubriand, Constant, Maupassant

par Dorra Barhoumi

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jacques Neefs.


  • Résumé

    Notre étude porte sur différentes manières d‟« écrire le mal d‟être » au 19ème siècle, dans trois textes symboles de l‟écriture romantique et réaliste, René de Chateaubriand, Adolphe de B. Constant et Fort comme la mort de Maupassant. Abordant cette question à partir de la notion psychanalytique du „mal d‟être‟, l‟étude porte d‟abord sur les contextes historique, politique et social des trois oeuvres, puis sur les différences stylistiques des trois romans et sur les courants littéraires auxquels appartiennent les trois auteurs. Références sont faites à d‟autres figures de la littérature du 19ème siècle, en particulier Flaubert et Baudelaire. L‟étude développe ensuite les points communs qui réunissent les trois textes à travers la présentation et l‟expression d‟un même désenchantement, de la même angoisse et de la même « névrose ». Dépersonnalisation et inhibition apparaissent chez les trois héros romanesques, ainsi que le sentiment macabre du refoulement et de la mélancolie qui leur fait éprouver l‟ultime sentiment tragique de la mort. Puis l‟étude s‟attache à une approche philosophique, en montrant comment les trois textes se rapportent à un ennui que l‟on peut qualifier de « Schopenhauerien » ainsi qu‟à un sentiment « stoïque » du mal d‟amour. Enfin, l‟on montre comment ces trois expressions littéraires du mal d‟être peuvent être rapprochées de la tragédie racinienne, en particulier par leur dénouement tragique en faveur de l‟amour et de la gloire. Notre thèse s‟efforce ainsi de montrer le latent et le similaire dans des oeuvres pourtant manifestement si différentes, dans l‟expression d‟un « mal d‟être » à la fois historique et métaphysique.

  • Titre traduit

    Writing the "World-weariness" ine the nineteenth century : Chateaubriand, Constant, Maupassant@


  • Résumé

    This research focuses on "Writing the World-Weariness" in the nineteenth century, through the study of Chateaubriand‟s “René”, Constant‟s “Adolphe”, Maupassant‟s “Strong as Death”, those texts belonging to Romanticism and to Realism. Starting with the psychoanalytic notion of “World-Weariness”, our research first explores the historical, political and social contexts of these three works, and the stylistic and “genre” differences, and literary streams to which the three authors belong. References are also given to other nineteenth century writers, mostly Flaubert and Baudelaire. Our study then develops the commonalities that unite the three texts through the presentation and the expression of “Disenchantment”, the same anguish and the same “neurosis”. Depersonalization and inhibition affect the three heroes, as well as the macabre sense of repression and melancholy that led them to ultimate tragic sense of death. Then we develop a philosophical approach showing that the three works express the same sense of “Schopenhaurian” boredom and the same “Stoic” sense of lovesick. Finally we show how these three literary expressions of “World-Weariness” can be compared with “Racinian” plays, and their tragic outcome for love and glory. Our thesis reveals latent similarities with inclearly different literary works in their way to express a both historical and metaphysical “World-Weariness”.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (433 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 410-428

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3812
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.