Eléments pour une théorie psychanalytique sur le comédien

par Guido Alejandro Reyna

Thèse de doctorat en Psychanalyse

Sous la direction de Gérard Wajcman et de Gérard Miller.

Soutenue en 2011

à Paris 8 .


  • Résumé

    Selon la formule lacanienne qui veut que l’artiste précède le psychanalyste, cette thèse situe l’acte du comédien interprétant la théorie et la clinique psychanalytique, et non l’inverse. Il est question de la manière dont la fonction du comédien est fabriquée, à la lumière des trois questions kantiennes : « que puis-je savoir ? », « que dois-je faire ? », « que m’est-il permis d’espérer ? » ; et par la mise en place du Paradoxe sur le comédien de Diderot comme une grille de lecture possible à la question de la division subjective et ses incidences sur une clinique différentielle dans le champs analytique. Un autre axe est celui de la place du corps dans la pratique de l’acteur, aussi bien de par la valeur paradigmatique quant à la présence « réelle » (dans laquelle s’embraye le lieu du sujet – via le personnage), que de son emprise sous la fonction du regard (la pulsion scopique, le stade du miroir, l’ordre imaginaire), ainsi que sous les effets du texte (le corps marquée par le signifiant, le discours de l’Autre, l’inconscient articulé comme un langage, la parole pleine et la parole vide). Compte tenu de la manière singulière dont chaque comédien entend exercer sa praxis et transmettre son art, au dé-là de sa formation technique et des ses présupposés esthétiques, est proposée une sorte de mathème du métier qui « mettrait en scène » la façon dont, dans la méthode psychanalytique, la généralité théorique vient à se reformuler constamment dans la singularité de « l’un par un ». Tous ces arguments se trouvent ici articulés, avec la notion d’ « extimité », dans la pratique du théâtre en appartement.

  • Titre traduit

    Elements for a psychoanalytical theory of the actor


  • Résumé

    In the same way as Lacan posits that the artist precedes the psychoanalyst, this thesis situates the performer's actions upstream from both psychoanalytical theory and clinicity, and not the reverse. We address the way in which the actor’s profession is constructed, in the light of the three Kantian questions: “What can I know”, “What should I do”, and “What may I hope?”; and using Diderot’s “Paradox on acting” as a reference, we examine the question of subjective division and its impacts on a differential clinical diagnosis in the field of analysis. Another aspect of our reflection is the role of the actor’s body in performing, not only through its use as a paradigm for the presence of the Real (in which the location of the subject becomes engaged, through his character), but also through its influence arising from the bodily expression (the scopic drive, the mirror stage and the Imaginary order), and induced by the text (the body as incarnating the signifier, the discourse of the Other, the unconscious structured as language, and full speech and empty speech). Taking into account the unique way in which each actor exercises his praxis and transmits his art, beyond simply his technical training and his esthetic underpinnings, a “matheme” for the profession is proposed which “stages” the way in which theoretical generalities are continuously reformulated according to the uniqueness of the “one by one”. All of these arguments are structured around the concept of "extimity", and illustrated by our personal experience with theatre in the home.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (366 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 358-366

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Théâtrothèque Gaston Baty (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : DC 522
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3038
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.