Héritages culturels et pensée moderne. Les compositeurs taiwanais de musique contemporaine formés à l’étranger

par Lin-Ni Liao

Thèse de doctorat en Musique et musicologie

Sous la direction de Marc Battier.

Soutenue le 18-11-2011

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Observatoire musical français (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Pierre Albert Castanet.

Le jury était composé de Marc Battier, Hsu Jui-Kun, Alain Weber.


  • Résumé

    En un peu plus d’un siècle, la musique contemporaine s’est construite à Taiwan un univers bien réel et au vu de son histoire, elle a conquis une place certes modeste, mais indéniable.À l’échelle de ce petit pays, Taiwan a la particularité d’avoir accumulé des cultures et des régimes politiques différents qui se sont succédé au gré des bouleversements politiques depuis la fin du XIXe siècle qui ont fortement interrogé les habitants de cette île. De la création du terme « taiwanais » par le colonisateur japonais à un retour forcé à une « Chine classique » au temps du Kuomintang (KMT) puis vers une identité sino-taiwanaise, pour aboutir à une « taiwanitude ». Au fil du temps et des événements, s’opère un glissement d’une identité fantasmée à une identité politique, puis d’une identité culturelle à une identité artistique. La musique contemporaine s’est construite au cœur de cette complexité historique de Taiwan où les compositeurs ont dû se confronter à de nombreux écueils en s'enrichissant de cette complexité.Loin d’une dilution vers un style international, la musique contemporaine de Taiwan, qui s’est épanouie en symbiose avec la société civile, en emprunte aussi les traits les plus marquants, faits d’un certain dynamisme et de l’absence d’a priori. Sans oublier ses racines multiples, qui sont un atout et non plus un questionnement, les acteurs de la musique contemporaine à Taiwan assimilent de l’Occident technique et savoir-faire, pour les restituer avec leur propre génie sous une forme novatrice qui exprime bien l’originalité taiwanaise et qui laisse augurer de belles œuvres à venir.

  • Titre traduit

    Cultural Heritage and Modern Thought : Taiwanese composers of contemporary music trained abroad


  • Résumé

    Within a little less than a century, contemporary music has acquired a real presence in Taiwan, and while this may be admittedly modest, it is undeniably well established in view of the country's turbulent history. Since the end of the 19th century, Taiwan was created within a context of successive cultural and political upheavals - from the creation of the term “Taiwanese” by Japanese colonial powers, to a forced return to “Pan-Chinese culture” at the time of the Kuomintang (KMT) dictatorship, then on to a Sino-Taiwanese culture, and eventually leading to the notion of “Taiwanitude” - resulting in a strong sense of self-examination by its inhabitants, Through the course of time and events, a shift has occurred for Taiwanese composers of contemporary music, in which an imagined identity becomes a political identity, and a cultural identity becomes an artistic identity. Contemporary music has been engrained within the heart of the historical complexity of Taiwan, yet not without some obstacles for composers.Far from moving towards a diluted international style, Taiwanese contemporary music, which has blossomed in symbiosis with civil society, takes on the most notable traits of its society, made up of a certain dynamism and the absence of a priori. Without forgetting their diverse roots, Taiwanese contemporary music composers have assimilated Western technique and savoir-faire in order to render their own form of innovative genius which truly expresses Taiwanese originality, while showing great promise for works of future generations.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Delatour à [Sampzon]

Héritages culturels et pensée moderne : les compositeurs taiwanais de musique contemporaine formés à l'étranger


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Faculté des Lettres. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Delatour à [Sampzon]

Informations

  • Sous le titre : Héritages culturels et pensée moderne : les compositeurs taiwanais de musique contemporaine formés à l'étranger
  • Dans la collection : Pensée musicale
  • Détails : 1 vol. ()
  • ISBN : 978-2-7521-0258-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 335-358. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.