Les contraintes de reformulation en traduction de Littérature de jeunesse français-arabe

par Jassas Al-Aghbari

Thèse de doctorat en Traductologie

Sous la direction de Fayza El Qasem.

Le président du jury était Hassan Hamzé.

Le jury était composé de Fayza El Qasem, Hassan Hamzé, Isabelle Poulin, Freddie Plassard.


  • Résumé

    Notre travail consiste à étudier les contraintes qui influent sur les prises de décisions du traducteur en phase de reformulation. Appliquée au domaine de la littérature de jeunesse, la traduction est envisagée comme un acte de communication qui n’est pas que linguistique : elle est également conditionnée par des éléments extralinguistiques qui participent des influences réciproques entre la communication et la culture dans laquelle elle se produit. La littérature traduite pour ce public se présente comme un sous-système dépendant du cadre littéraire général de la société d’accueil. Elle est, de ce fait, soumise aux conditions et contraintes de production et diffusion du système littéraire pour jeune public. L’analyse des récits destinés au jeune public permet en effet de mettre en exergue les valeurs à la fois culturelles et morales que chaque société cherche à inculquer à son jeune lectorat. Qui veut saisir les procédés méthodologiques et les visées de l’entreprise traduisante dans ce domaine, se voit contraint par la nature même de l’objet, à envisager une étude de la dynamique de la littérature et de la traduction pour enfants dans le contexte d’accueil. Dans le monde arabe, des facteurs tels les parents, les éditeurs, la spécificité de l’ancrage spatioculturel, les auteurs, les traducteurs mais aussi les illustrateurs sont autant de contraintes qui jouent un rôle majeur dans ce qui est produit pour ce jeune public. D’un point de vue traductologique, ces contraintes constituent des « normes sociales » qui délimitent le cadre opérationnel dans lequel viendra s’inscrire toute opération traduisante pour le jeune public. Le concept de ‘norme sociale’ comme l’entend Toury, est central dans toute communication, parce qu’il permet d’identifier les rapports entre la société et sa production littéraire et traduisante. Pendant le processus de traduction, ces normes sont converties en contraintes traductologiques qui peuvent être d’ordre culturel, politique ou idéologique, en ce sens où elles gouvernent les prises de décisions et influent sur la tâche du traducteur au stade de la reformulation. Quels sont les éléments observables qui nous permettent de cerner ces contraintes, et quel rapport entretiennent-elles entre elles et sur le processus de traduction en général et dans la reformulation en particulier ? Surtout, quel est la démarche traductologique qui permettrait d’optimiser les résultats compte tenu de ces contraintes ? Telles sont les questions finales auxquelles ce travail tente d’apporter quelques réponses.

  • Titre traduit

    Reformulation constraints in translation of children"s literature


  • Résumé

    Our work consists in studying the constraints that affect translator’s decisions in the phase of reformulation. Applied to the field of children’s literature, translation is viewed as an act of communication which is not only linguistic: it is also conditioned by extralinguistic elements that involve reciprocal influences between communication and local culture. The literature translated for this audience is presented as a sub-system part of the general literary host society. It is, therefore, subject to conditions and constraints of production and dissemination of literary system for young lectors. The analysis for the young lectors makes it possible to highlight the values of both culture and morality that every society seeks to instill in its young readers. Whoever wants to seize the methodological procedures and purposes of the translating process in this area is constrained by the nature of the subject, to consider a study of the dynamics of literature and translation for children in the host context. In the Arab world, factors such as parents, publishers, spatiocultural specificities, authors, translators and also illustrators play a major role in what is written for young audiences. From a standpoint of translation studies, these constraints are considered as "norms" that define the operational framework that govern any translation for young lectors. The concept of ’social norm’ as defined by Toury, is central to all communication, because it identifies the relationship between a society and its literary and translation process. During the translation process, these norms are converted into translational constraints that may be cultural, political or ideological in the sense that they govern the decision and the influence of the translator during the phase of reformulation. What are the observable elements that allow us to identify these constraints and how do they interact to each other and with the translation process in general and in particular with the reformulation? Above all, what is the translation approach that would maximize results in light of these constraints? These are the final questions to which this work attempts to provide some answers.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.