Pascal Quignard : musique et poétique de la défaillance

par Camilo Bogoya González

Thèse de doctorat en Langue, littérature et civilisation françaises

Sous la direction de Marc Dambre et de Philippe Daros.


  • Résumé

    Brassage de savoirs, retour des formes anciennes, esthétique du minuscule, éclatement des genres, moi qui se fond dans la graphie, l’écriture de Pascal Quignard caractérise les enjeux de la littérature contemporaine. En ce sens, la poétique de la défaillance devient l’outil herméneutique qui donne à l’œuvre sa singularité. Cette poétique met en relief une quête spéculative centrée sur la hantise des origines et le rapport problématique avec le langage, le savoir, l’Histoire, la musique, la pensée et l’autobiographie. Dans un premier temps, nous abordons la défaillance langagière. La langue est acquise et cette acquisition nous soumet à une forme de domination sociale. La littérature quignardienne est vouée à désamorcer ce lien grâce au travail de l’auteur qui écrit en lisant. Il en résulte une œuvre qui détient un appareil intertextuel complexe et une écriture à la fois récapitulative et fragmentaire que l’étude des noms, des contes et des rêves met en lumière. Dans un deuxième temps, nous étudions la défaillance sonore. Il s’agit d’analyser l’expérience de la musique en tant que négativité, son rôle dans le milieu concentrationnaire, sa place à l’ère de la reproduction technique, son rapport au silence, à l’indicible et à la mort. Pour finir, nous examinons les raisons de l’hermétisme de cette œuvre et de son obscurité, ainsi que les difficultés qui s’en dégagent. Œuvre qui inclut son propre cheminement herméneutique, nous interrogeons à la fois la place du critique littéraire qu’elle invente et la place du sujet dans le cadre du renouvellement des écritures de soi.

  • Titre traduit

    Pascal Quignard : music and poetics of default


  • Résumé

    The stirring of knowledge, the return of old forms, the aesthetics of smallness, the explosion of genres, the ’I’ that is based on graphics: the works of Pascal Quignard characterise what is at stake in contemporary literature. In this sense, the poetics of default becomes the hermeneutic tool that gives the work its singularity. This poetics highlights a speculative quest focused on the obsession of origins and on the problematic relation with language, knowledge, History, music, thought and autobiography. First, we shall analyse the default of language. Language is acquired and acquiring it makes us undergo a form of social domination. Quignardian literature is destined to disarm this bound thanks to the work accomplished by an author who writes while reading. The result is a work that encompasses a complex intertextual mechanism and a both recapitulative and fragmentary style of writing that the study on names, tales and dreams highli! ghts. Secondly, we shall study the default of sound. We will mean to analyse the experience of music as negativity, its role in the concentration camps, its place in the era of technical reproduction, its relation to silence, to the unutterable and to death. Finally, we shall examine the reasons for the hermetism and obscurity of this work, as well as the difficulties that arise thereof. Since this work includes its own hermeneutic development, we shall question the role of both the literary critic invented by this work and of the subject in the context of the renewal of this style of writing oneself.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.