Une approche linguistique et phénoménologique de la sémantique du mot amour

par France Dupuis

Thèse de doctorat en Science du langage

Sous la direction de Pierre Cadiot.

Le président du jury était Jean-Claude Coquet.

Le jury était composé de Pierre Cadiot, Jean-Claude Coquet, Pierre Larrivée, Yves-Marie Visetti, Jean-Rene Ladmiral, Francois Nemo, Jean-Michel Salanskis.

Les rapporteurs étaient Pierre Larrivée.


  • Résumé

    L’objectif de ce travail est la description et l’étude des dynamiques de sens en jeu dans la constructionde la forme sémantique « amour ». L’étude s’inscrit dans une démarche phénoménologique visantl’émergence du sens en tant que produit d’une activité de conceptualisation marquée par l’expérienceperceptive et affective. Trois strates de sens entrelacées apparaissent dans la sémantique du mot etparticipent de la construction globale de la forme par « motivation », « profilage » et « thématisation ».Ces notions permettent l’ouverture de l’espace de création du sens qui provient de l’entrelacs de laperception, du langage et des modalités d’appropriation du phénomène surgissant dans / et par lediscours sur l’amour et le discours amoureux. Le mot amour polarise une dynamique de mouvementau sein des discours amoureux. Sa valeur s’ancre dans le motif composite d’une force propre àdépasser le procès qui le lie à un objet et vecteur de propriétés esthésiques, axiologiques etpraxéologiques. La phénoménologie du mot amour se déploie essentiellement sur un fond de« figures » qualitatives et de constructions métaphorisantes et poétiques qui tendent à unir champsperceptifs et thématiques, et permettent au locuteur la saisie, en partie, de son expérience amoureuse,et l’expression de ses impressions et sentiments.

  • Titre traduit

    A linguistic and phenomenological approach of the semantics of the word amour


  • Résumé

    Construction of the semantic form “amour”. The core of this work is a phenomenological endeavourtargeting the emergence of meaning considered as the result of a conceptualizing process rooted inaffective and perceptual experience. Three intertwined strata of meaning can be observed in thesemantics of the word. These take an active part in the global construction of the form via each ofthese strata, namely the germ-motif stratum, the profiling-unfolding process stratum and the thematicdiscursiveone. The latter notions make it possible to open the creative space of meaning in a trulyoriginal fashion. This creative space results from the intertwining of perception, language and thevarious modalities of self-appropriation of the phenomenon arising in /and through a discourse on loveand the amorous discourse. The word amour polarizes a movement dynamics within the amorousdiscourse. This word is anchored to the heterogeneous “motif” of a dynamic power liable to surpassthe process per se such as linked to its object. It is a vehicle for aesthesic, axiological andpraxeological properties. The phenomenology of the word amour mostly expands in the domain ofqualitative and poetic figures as well as metaphorizing constructions. In the latter domain, figures andconstructions aim at uniting the perceptive and thematic fields, thus enabling the speaker, thoughpartially only, to grasp his amorous experience as well as to express his own impressions andfeelings.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans (Bibliothèque électronique). Service commun de la documentation.Division des affaires générales.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.