Traduction temporelle de la relation humain-technologie-organisation : validation et perspectives autour de la symbiose

par Sonia Hammes-Adelé (Hammes)

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Éric Brangier.

Soutenue le 01-06-2011

à Metz , dans le cadre de Ecole doctorale Perspectives Interculturelles : Ecrits, Médias, Espaces, Sociétés (PIEMES) (Metz-Nancy) , en partenariat avec Interpsy-ETIC (laboratoire) .

Le président du jury était Cécile Van De Leemput.

Le jury était composé de Michel Dubois, Farida Saad.


  • Résumé

    Les recherches qui se sont penchées sur la relation humain-technologie-organisation relèvent le plus souvent du concept d'acceptation (Davis, 1986). Notre proposition se base sur la théorie de la symbiose initiée par Licklider (1960). Elle envisage la relation humain-technologie au travers des idées de coévolution, d'extension des capacités et de dépendance mutuelle. A partir d'une étude par questionnaire sur 483 personnes, nous avons, d'une part, validé les qualités métriques de l'échelle et, d'autre part, proposé une révision de la modélisation initiale. Plus précisément, nous avons extrait une nouvelle modélisation centrée sur le versant utilisateur, au coté de l'autre, qui représentait le versant concepteur. Dans un second temps, la techno-symbiose a été resitée dans une perspective temporelle, en complément des autres approches dont l'acceptation. Cette deuxième étude a confirmé le caractère distinct de l'acceptation et de la symbiose ; la symbiose étant conditionnée par les caractéristiques de l'utilisateur (attitude face à sa relation à la technologie) et les caractéristiques de la technologie (complexité, réponse a un besoin d'amplification des capacités humaines, simplification de l'interaction). le lien entre activité de l'utilisateur et technologie semble également déterminant. L'ensemble des résultats sont discutés d'un point de vue théorique et méthodologique

  • Titre traduit

    Temporal translation of human-technology-organization relationship : validation and perspectives around symbiosis


  • Résumé

    Researches about the issue of human-technology-organization relationship hinge mostly on the concept of acceptance (davis, 1986). Our proposal is based on the theory of symbiosis initiated by licklider (1960). It considers the human-technology relationship through co-evolution, human capacity expansion and mutual dependence. From a questionnaire survey on 483 persons, we have proved the metric qualities of the scale and proposed to revise the initial modeling designer centered. We have extracted a new modeling based on the user view. in a second step, the symbiosis has been set within a time perspective in addition to the "acceptance". This second study confirmed the distinctiveness of acceptance and symbiosis which are two steps of a technological course. Furthermore, symbiosis is influenced by individual characteristics of the user (how it considers its relationship to technology) and characteristics of technology (complexity, response to a need for amplification of human capacity and simplifying the interaction). The link between user activity and technology is also an important factor. The results are discussed from a theoretical and methodological point of view


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (207 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 194-203

Où se trouve cette thèse\u00a0?