Terminologie française et tchèque de la charpenterie en bois : méthode préparatoire pour la motivation des équivalences

par Louis-José Temporal

Thèse de doctorat en Langues, littératures et civilisations du monde. Etudes euro-asiatiques (Langue et civilisation tchèques)

Sous la direction de Patrice Pognan.

Soutenue en 2011

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    Le langage spécialisé de la charpenterie tchèque et française se compose de documents graphiques et d'une terminologie sans unité de nonne. L'établissement d'équivalences terminologiques bilingues demande en premier lieu une reconnaissance des termes utilisables sans ambiguïté langue par langue. Les dictionnaires bilingues mettent en regard des termes comme si chacun appartenait dans sa langue à la (seule) norme. Notre hypothèse est que les termes dont l'usage est partagé ou reconnu au moins dans les outils didactiques spécialisés, dans chacune des langues, permettraient de constituer une base utilisable dans les traductions, et que les comparaisons des différents emplois permettraient d'élire un équivalente connaissance de cause dans les circonstances déterminées d'une traduction. Pour la charpenterie en bois, 1'examen des ouvrages didactiques met en évidence des termes homologues ayant un sémantisme propres dans des sous-domaines différents, incitant aux contresens. Seul l'accès au sémantisme des termes homologues dans l'ensemble des sous-domaines protégerait de ces contresens, à la condition que les données fournies soient le fruit d'un examen des ouvrages didactiques qui demande une collaboration d'autant plus nombreuse et qualifiée que la langue s'étend sur une variété de régions et d'institutions qui adoptent leurs propres usages spécialisés.

  • Titre traduit

    Specific czech and french language for carpentry


  • Résumé

    Specifie czech and french language for carpentry is settled from drawings and terminologies without unitary standard. Setting up bilingual equivalent terms needs first acknowledgement of serviceable unambiguous units in each language. Bilingual dictionaries let facing two units as if each of them belongs in its language to the (only) standard. Our hypothesis is that the units which are used or recognized in didactical tools of the trade in both languages could settle a basis which can be used for translations, and that the comparison between various uses in them would allow to choose advisedly the word in any given circumstance of some definite translation. Didactical tools for the carpentry show us that similar units in particular topics incite to mistranslations. The approach of meaning from similar terms in the whole aggregate of particular topies setting carpentry would be able to protect from those mistranslations, if the given information results from a examination of didactical books, which would need a contribution as much wide and qualified as the language spreads on wide countries and numerous schools and offices, where trading people use their own standards.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (682 p.+ Errata 2 p.)
  • Annexes : Bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.