De l'olivier à l'huile d'olive : le sens du partage

par Eliane Bousquet

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Claudine Vassas.

Soutenue en 2011

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    « Tu me voles ! » tel est le leitmotiv entendu dans les moulins à huile roussillonnais et héraultais, lieux où l’objet de recherche a été saisi. Par une série d’élargissements progressifs, en partant du code botanique de l’olivier, en passant par les usages de l’arbre et de son huile, puis en observant les différentes manières de faire l’huile d’olive, une problématique a pris corps, celle d’un objet où se joue et se déjoue la médiation. Cette manière de penser se laisse lire tout au long de la chaîne opératoire qui va de l’olivier à l’huile d’olive, perceptible au travers d’un code dendrologique, de l’art de l’assaisonnement ou de la thérapeutique. Pour autant, elle n’est pas exempte de tensions. L’huile d’olive est devenue le gras de l’autre durant la Reconquista dans la péninsule Ibérique. A côté des huiles en contact avec le divin, saintes huiles ou huiles sanctifiées, d’autres sont fabriquées par le moulin à huile. Dans ce théâtre social, le moulinier officie, drôle d’abbé qui accomplit l’essentiel de son art dans des sombres enfers, le vol selon une rumeur persistante. Son autre fonction est de séparer l’huile vierge de matières impures, huile et eaux d’enfer. Le sens de ce partage passe donc par les mains du moulinier, un trickster porteur d’une contradiction cohérente, celle d’un semeur d’ordre et de chaos.

  • Titre traduit

    From the olive tree to olive oil : the sense of sharing


  • Résumé

    « You’re stealing me ! » This is what you will hear in the oil mills of Roussillon and Hérault, where the subject of research has been perceived. Through a serie of successive stages, starting with botanic code, the uses of the tree and of its oil, then onto the observation of the different ways of making olive oil, a question has arisen, that of an object that is in favour of, or goes against mediation. This way of thinking is revealed throughout the production process which starts with the olive oil tree, perceptible through the code of dentrology, through the art of seasoning or through therapeutic uses. However, this can lead to a form of tension. Olive oil has become the fat of the Other during the Re-conquest period in the middle ages in the spanish peninsular. Besides the religious oils, holy oils or blessed oils, others are also made by the oil mill. In this social theatre, the mill worker leads the proceedings, this strange priest who carries out the majority of his work in a dark underworld. Rumour has it that he is considered a thief. His other function is to separate the virgin oil from impurities, the oil and water from hell. The meaning of this sharing is in the hands of the mill worker, a trickster, bearer of a coherent contradiction, that of the spreader both of order and chaos.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (297 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 253-296

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Institut Européen d'Histoire et des Cultures de l'Alimentation. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.