Caractérisation phénotypique et génotypique des Bactéries Multi Résistantes isolées au cours du suivi épidémiologique des enfants adoptés à l’étranger

par Sylvie Boisramé-Gastrin

Thèse de doctorat en Bactériologie

Sous la direction de Christopher Payan et de Didier Tandé.

Soutenue en 2011

à Brest .


  • Résumé

    Les bactéries productrices de β-lactamase à spectre étendu (BLSE) ont été rapportées dans de nombreux pays. Elles sont impliquées non seulement dans les infections nosocomiales mais également dans un nombre croissant d’infections communautaires. Cependant, très peu de données sont disponibles sur la présence de ces bactéries multi-résistantes dans le cadre de l’adoption internationale. Une étude a été menée dans le cadre d’un Projet Hospitalier de Recherche Clinique présenté par les équipes de pédiatrie et de bactériologie du CHRU de Brest. Il avait pour but le suivi bactériologique du portage digestif d’entérobactéries productrices de BLSE (EBLSE) chez tous les enfants adoptés à la pouponnière de Bamako (Mali) arrivant dans notre région et chez tous les membres de leurs familles adoptives. 422 souches d’EBLSE ont été isolées entre 2002 et 2011 chez 58 enfants adoptés et chez 12 membres des familles adoptives (représentant 10 familles). Un enfant est toujours sous surveillance. L’étude de la sensibilité in vitro de ces EBLSE vis-à-vis de 13 antibiotiques de la famille des β-lactamines par la méthode des disques a permis une première discrimination sur la base des différences observées entre les diamètres du céfotaxime et de la ceftazidime. 3 phénotypes se dégageaient avec: les souches dont le diamètre du céfotaxime était supérieur à celui de la ceftazidime, les souches présentant au contraire un diamètre plus grand autour de la ceftazidime et enfin celles dont les diamètres des 2 antibiotiques étaient sensiblement équivalents. Les extraits enzymatiques bruts des souches ont été obtenus par sonication et la détermination des points isoélectriques (pIs) par la technique d’isoélectrofocalisation a montré que les souches produisaient entre une et trois enzymes de type BLSE dont les pis varient de 5,4 à 8,8. Les gènes de résistances vis-à-vis des -lactamines ont été étudiés par PCR suivi du séquençage des produits obtenus. L’analyse des séquences a permis la mise en évidence d’enzymes de type TEM-l, SHV-2a, SHV-1 1, 811V-12, CTX-M-14, CTX-M-15. Notre travail met en avant 2 éléments importants sur le plan épidémiologique : la durée du portage et la transmission intrafamiliale. Ce travail va se poursuivre puisque des enfants sont toujours en surveillance, qu’ils présentent un portage anormalement long d’entérobactéries productrices de BLSE. De plus, le suivi d’une famille (enfant et membres de la famille) va faire l’objet d’un sujet de master.


  • Résumé

    Extended Spectrum β-lactamase producing Enterobacteria (EESBL) have been reported in many countries both as nosocomial infections, but more recently also involved in many conununit-acquired infections. However, the presence of these multi-resistant bacteria (MRB) isn’t well known in the context of international adoption. At Brest University Hospital, a study was conducted as part of a Hospital Clinical Research Project between the Pediatrics and Bacteriology units. It was followed by the goals of stools of children adopted within one month of their arrival and their families Between 2002 and 2011, 422 strains of ESB-producing Enterobacteriaceae were isolated in 58 adopted children and their adoptive families. 12 family member contract EESBL representating 10 adoptive families. One child is still in survey. The study of in vitro susceptibility of MRB to 13 β-lactam antibiotics by the disc method has noted a number of facts with 3 groups of strains: those with a larger diameter around CTX, those with a larger diameter at the level of CAZ, and finally those with comparable diameters between CTX and CAZ. The determination of isoelectric points (PIs) by the technique of isoelectric focusing showed that our strains produced one to three different ESBL with a range of PIs from 5. 4 to 8. 8. The analysis of extracted DNA (chromosomal and plasmid) subjected to PCR, using primers specific genes blaTEM, blaSHV, blaCTX-M showed the presence of different ESBL genes. ESBL-types such as TEM-l, SHV-2a, SHV-l1, SHV-12, CTX-M-14, CTX-M-15 were recover. This analysis of the strains also showed two important events: the duration of the carnage of ESBL and the household transmission. This monitoring also allowed highlighting a transmission within the family for five families; the genetic studies have proven the identity of bacteria isolated in children and in at least one family member.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (156 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 145-156

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation. Section Santé.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TBRN2011/113
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 10134
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.