Contamination microbiologique des eaux souterraines de la ville des Cayes, Haïti : évaluation des risques pour la santé des consommateurs

par Ketty Balthazard-Accou

Thèse de doctorat en Biologie et SantéSociété et environnement


  • Résumé

    Les protozoaires du genre Cryptosporidium sont des parasites intestinaux qui infectent l'intestin d'un grand nombre de vertébrés. Ils engendrent une parasitose souvent opportuniste chez les sujets immunodéficients. Ces protistes cosmopolites se retrouvent dans différents types d'eaux, en particulier celles de distribution. L'oocyste est la forme de résistance et de dissémination du parasite dans l'environnement. Fréquemment impliquées dans des diarrhées aiguës ou chroniques de l'enfant et l'adulte, les cryptosporidies constituent un véritable problème de santé publique dans les pays en voie de développement. En Haïti, des oocytes de cryptosporidies ont été retrouvés dans les eaux de surface et dans les eaux destinées à la consommation humaine, y compris notre site d'étude, la ville des Cayes. Après une évaluation du niveau de circulation des oocystes dans l'environnement de notre site d'étude, nous avons cherché : (i) à identifier les sources de cette pollution par l'analyse des selles d'animaux en libre circulation dans la ville (ii) à comprendre la présence de Cryptosporidium dans l'aquifère de la ville par l'étude des propriétés du sol (granulométrie, essais de percolation en colonne, essais en statique) et donc les mécanismes de transfert des oocystes de la surface vers les eaux souterraines (iii) à évaluer le risque sanitaire pour la population. Sur les 129 prélèvements de selles de diverses espèces animales analysés, la présence de coproantigènes de cryptosporidie est notée dans 27 par l'utilisation de kits commerciaux et dont 17 ont été confirmés par la mise en évidence des oocystes par coloration. La taille des grains du sol est ≤ 2 mm. On note une absence d'oocyste dans les lixiviats obtenus des essais de percolation. Ce résultat serait dû à la qualité du prélèvement des échantillons du sol et à leurs traitements. Par contre, les essais en statique révèlent une adsorption sur les grains de sable des oocystes confirmée par l'observation en microscopie confocale. Quant à l'estimation du risque, nous avons défini 2 groupes dans la population exposée : immunocompétents et immunodéprimés. Il apparaît comme attendu un risque élevé pour les immunodéprimés. Les résultats de nos travaux, somme toute incomplets pour évaluer le réel impact de la circulation des oocystes sur la santé des populations exposées, ont cependant révélé l'ampleur du phénomène et permettent d'envisager des stratégies correctives afin d'améliorer la qualité de l'eau mise à la disposition des populations. Par exemple, les zéolites, matériaux naturels, sont d'excellents échangeurs d'ions et leur utilisation dans le processus de traitement des eaux contaminées par des oocystes peut probablement engendrer un niveau de rétention notable


  • Résumé

    Protozoa of the genus Cryptosporidium are intestinal parasites that infect the intestines of many vertebrates. They often generate an opportunistic parasitosis in immunodeficient individuals. These cosmopolitan protists can be found in different types of water, distribution in particular. The oocyst is the form of resistance and spread of the parasite in the environment. Frequently involved in acute and chronic diarrhea in children and adults, Cryptosporidium is a real public health issue in developing countries. In Haiti, Cryptosporidium oocysts were found in surface water and drinking water, including our study site, the city of Les Cayes. After having assessed the level of movement of oocysts in the environment of our study site, we tried: i) to identify the sources of this pollution by analyzing feces of animal freely circulating in the city ii) to understand the presence of Cryptosporidium in the aquifer of the city by the study of soil properties (particle size, testing percolation column, static tests) and therefore the mechanisms of transfer of oocysts from the surface to groundwater iii) to assess the health risk of the population. Of the 129 stool specimens of various species of animals analyzed, the presence of Cryptosporidium coproantigens is noted in 27 by the use of commercial kits from which 17 were confirmed by the detection of oocysts by staining. The soil grain size is ≤ 2 mm. There is an absence of oocysts in the leachate obtained from percolation tests. This result is due to the quality of soil samples and treatments. On the other hand, the tests reveal a static adsorption on the sand of oocysts confirmed by confocal microscopy observation. As for risk estimation, we defined two groups in the exposed population: immunocompetent and immunocompromised. It appears as expected a high risk for the immunocompromised. The results of our work, after all incomplete to assess the real impact of the movement of oocysts on the health of exposed populations, have nonetheless revealed the extent of the phenomenon and allowed us to consider possible remedial strategies to improve the quality of water available to people. For example, zeolites, which are natural materials, are excellent ion exchangers and their use in the treatment process of water contaminated with oocysts can probably generate a significant level of retention

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (208 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 171-200

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 51 2011-23
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.