Paternalisme et visée émancipatrice : politiques et pratiques de santé publique à l'épreuve du discernement éthique

par Didier Jourdan

Thèse de doctorat en Théologie. Sciences religieuses

Sous la direction de Marie-Jo Thiel.

Soutenue en 2010

à Strasbourg .


  • Résumé

    L’éducation à la santé mais aussi plus largement toutes les interventions de santé publique ne sont pas neutres, elles posent de réels problèmes éthiques. Sur quoi fonder la légitimité de telle ou telle politique de santé publique qui limite la liberté des individus à disposer d’eux-mêmes ? Qu’est ce qui la motive ? A quelle vision du rôle des pouvoirs publics cette intervention se réfère-t-elle ? Qui décide de ce qui doit être promu ou proscrit ? Peut-on tolérer de voir se développer le contrôle social des individus au nom d’un état d’exception sanitaire permanent ? Quel statut donne-t-on à la personne « sujet » ou « objet » du programme de santé publique ? Comment ce dernier est-il garant de la liberté de disposer de soi, de l’autonomie des individus notamment des plus vulnérables ? En quoi telle pratique de prévention est-elle acceptable ? Le caractère crucial de ces questions est renforcé par le fait qu’il s’agit d’intervenir sur la santé, non pas seulement dans un cadre curatif (en réponse à une demande de soin) ou en contexte épidémique (crise sanitaire), mais dans un cadre préventif (avant qu’une maladie ne se soit déclarée et sans que la personne ne l’ait demandé). Sur la base d’une analyse approfondie de la nature des questions éthiques qui émergent, la finalité de cette thèse est d’offrir des éléments de discernement pour la prise en charge des problèmes éthiques posés par les politiques et les pratiques de santé publique. Constitué de trois parties, elle ambitionne de conduire un étude des différentes problématiques éthiques, d’identifier les éléments sur lesquels peuvent être fondés une prise en charge de ces questions et enfin de proposer un ensemble de repères pour l’action. La toute dernière étape de cette thèse est centrée sur les conditions permettant aux acteurs, individuellement comme collectivement, de prendre en charge les questions éthiques posées par les pratiques de santé publique.

  • Titre traduit

    Paternalism and empowerement : an ethics for public health


  • Résumé

    Health education and in general public health policies and practices raise crucial questions but, in comparison to the practice of medicine, little attention was given to the question of the ethics of public health. This PhD thesis is focused on ethical issues in public health: issues of freedom of individuals, paternalism of the state, who defines the “new secular morality” defining the “good” (the healthy) and the “bad” (risk behaviors), whether there is any legitimacy in promoting tips for healthy life, how they can be considered compatible with individual’s freedom of choice? The first section of the thesis is devoted to a systematic analysis of the ethical problems that arise in public health. The different available frameworks for ethical decision are described in the second section. The last one is focused on the application of relevant principles and values to public health decision making.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (506 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury. Reproduction sur microfiches non autorisée par l'auteur
  • Annexes : Bibliogr. p. 475-498

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.727,2010
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Bibliothèque des Facultés de Théologie.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : U761
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.