Mécanismes comportementaux des invasions biologiques : flexibilité et facilitation sociale chez l'étourneau sansonnet, sturnus vulgaris

par Alexandra Rodriguez

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Philippe Clergeau et de Martine Hausberger.

Soutenue en 2010

à Rennes 1 , dans le cadre de École doctorale Vie-Agro-Santé (Rennes) , en partenariat avec Université européenne de Bretagne (autre partenaire) .


  • Résumé

    On parle d’invasion biologique lorsqu’une espèce accroît son aire de répartition et qu’elle occupe des habitats non colonisés auparavant. Chez les espèces sociales comme l’Etourneau, ce processus implique que les animaux puissent quitter leur population d'origine, puis par la suite former de nouveaux groupes sociaux et des populations pérennes. Ce même processus implique que les individus puissent abaisser leur émotivité face aux environnements physiques et sociaux nouveaux. Nous avons émis l’hypothèse d’après laquelle les individus de populations plus récemment installées dans leur habitat seraient les plus réceptifs à des stimuli sociaux apportant des informations sur celui-ci. Nous avons testé cette hypothèse sur le terrain en comparant la réponse d’individus de populations dans des étapes de colonisation différentes à des leurres empaillés et à la repasses d’un chorus. Nous avons également testé en laboratoire si les individus de ces mêmes populations présentaient des différences d’émotivité face à l’isolement social, à des environnements, des aliments et des objets nouveaux. Il en ressort que les individus des fronts de propagation ou des villes réagissent d’avantage aux stimuli sociaux puis que dans l’ensemble des populations testées il existe une proportion d’individus peu émotifs face à la nouveauté. La dispersion dans des habitats nouveaux, l’approche d’objets inconnus et l’intégration de nouveaux items au régime alimentaire apparaît comme pouvant être la combinaison d’innovations par les individus les moins néophobes, puis la facilitation sociale et/ou l’habituation des autres. Ces mécanismes semblent agir comme facilitateurs des invasions chez cette espèce.

  • Titre traduit

    Behavioural mechanisms of biological invasions : flexibility and social facilitation in European starling, sturnus vulgaris


  • Résumé

    Biological invasions occur when a species colonizes new habitats not occupied before, thus when it increases its geographic distribution. In social species like European starling this process requires individuals being able to leave their original population and to form new social groups and perennial populations in the novel habitats. Individuals should also be able to reduce their emotional levels when confronted to social and physical novel environments. We hypothesized that individuals from populations more recently settled in an area would be more attracted by social informative stimuli. We tested this hypothesis with decoys and chorus playbacks on the field and compared the behavioural response of individuals from populations with different colonization histories. We also tested in laboratory their emotional reactions when confronted with social isolation, novel environments and unfamiliar objects and food. Dispersal in new habitats, approaching unfamiliar objects and tasting new food seem to be the result of the combination of innovations by the less neophobic individuals and social facilitation or habituation in more emotive ones. These mechanisms may facilitate invasions in this species.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (244 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 211-231

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes 1. Service commun de la documentation. BU Beaulieu.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2010/44

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2010REN1S044
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.