Evaluation de l'implication du gène STOX1 dans la pathologie placentaire

par Virginie Rigourd-Rey

Thèse de doctorat en Développement reproduction

Sous la direction de Daniel Vaiman.

Le président du jury était Gérard Chaouat.

Le jury était composé de Daniel Vaiman, Gérard Chaouat, Umberto Simeoni, Reinier Veita, Micheline Misrahi.

Les rapporteurs étaient Umberto Simeoni, Reinier Veita.


  • Résumé

    La PE est définie par une hypertension significative apparaissant au-delà de 20 semaines de grossesse associée à une protéinurie. C'est une pathologie fréquente (5-10% des grossesses) responsable d'une forte morbidité et mortalité materno-fœtale (éclampsie, hématome rétro-placentaire, prématurité induite, RCIU. . . ). La physiopathologie de la PE reste mal connue. Récemment, par clonage positionnel, le premier gène de prédisposition à la PE, STOX1 en 10q22 a été identifié. Le but de ce travail est d'évaluer le rôle de STOX1 et de ses cibles moléculaires dans la cascade complexe de la physiopathologie de la PE. Nous avons mené une analyse du transcriptome de cellules de type JEG-3 surexprimant STOX1, que nous avons créé. Cette étude a permis de mettre en évidence 2500 gènes modifiés par la surexpression du facteur transcriptionnel STOX1 qui ont pu être classés en 30 clusters fonctionnels. Ces voies sont directement impliquées dans la physiopathologie de la PE et des résultats préliminaires d'études fonctionnelles à partir de notre modèle cellulaire tendent à confirmer l'implication de STOX1 dans : la réponse à l'hypoxie ou au stress oxydatif, l'implantation, le développement précoce et la différenciation du placenta et l’interaction immunologique mère-fœtus. Au cours de l'année 2007, trois articles ont remis en question l'implication de STOX1 dans la PE. Nous pouvons grâce à nos résultats réhabiliter STOX1 comme gène candidat dans la PE et sommes en train d'envisager un modèle de souris transgéniques surexprimant STOX1. Ceci permettrait d'aller au-delà des modèles in vitro de PE. Créer un modèle in vivo de PE est un tremplin pour le décryptage de la PE mais surtout pour l'identification de nouveaux moyens de dépistage et de traitement quasi inexistants à l'heure actuelle. En conclusion, l'utilisation de l'outil génomique à haut débit dans la PE a permis d'affiner les connaissances physiopathologiques sur la PE et trace de nouvelles voies de recherche dans les domaines du diagnostic et des applications thérapeutiques

  • Titre traduit

    Implication of the gene STOX1 in the preeclampsia (PE) : identification of its molecular targets


  • Résumé

    Preeclampsia (PE) is defined by a significant high blood pressure appearing beyond 20 weeks of pregnancy associated with a proteinuria. It is a frequent pathology occurring in 5-10 % of the pregnancies, responsible for a strong morbidity and mortality materno-fœtale (eclampsia, placenta abrupto, prematurity, intra uterin growth restriction. . . ). The physiopathology of PE remains badly known. Recently, the first gene of predisposition in PE, STOXl 10q22 has been identified by positional cloning. The purpose of this work is to estimate the role of STOX1 and its molecular targets in the complex physiopathology of PE. We analysed the transcriptome of type JEG-3's cells over expressing STOX1 which we created. This study using micro array technology brought to light 2500 genes modified by the over expression of the transcriptionnal factor STOX1. Those have been classified into 30 functional clusters. These axis are directly involved in the physiopathology of PE. Our preliminary results of functional studies from our cellular model tend to confirm the implication of STOX1 in: i) the answer to the hypoxie or to the oxydatif stress, ii) the setting-up, the early development and the differentiation of the placenta and iii) the immunological interaction mother-foetus. During year 2007, three articles questioned the implication of STOX1 in PE. We thus rehabilitated STOXl as gene candidate in PE and therefore we envisaged a model of transgenic mice over-expressing STOX1. This allowed us to go beyond the in vitro models of PE. To create an in vivo model of PE is a means for the deciphering of this complexe disease and especially for the identification of new almost non-existent means of screening and treatment at the moment. In conclusion, the use of the genomic tool in PE allowed to refine the physiopathological knowledge on PE and to experiment new ways of research in the demains of the diagnosis and the therapeutic applications

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (304-[95] p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 235-266

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne). DIBISO. BU Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD/2010T007
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PARIS 11 KREMLIN BICETRE_2010_no_T007
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.