Le "maillon faible" de la régulation des dépenses de santé en France : les comportements inattendus des médecins libéraux : quatre approches micrométriques longitudinales

par Jeanne Lievaut

Thèse de doctorat en Economie

Sous la direction de Jean-Bernard Chatelain et de Philippe Batifoulier.

Soutenue le 25-11-2010

à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Économie, organisations, société (Nanterre) .


  • Résumé

    L’objectif central de cette thèse est d’appréhender « le maillon faible » du système français de régulation et de contrôle des dépenses de santé, entendu comme un élément résiduel, « caché », qui empêche le système de parvenir aux objectifs ciblés. Nous mettons en œuvre les outils économiques et économétriques pour tester l’hypothèse selon laquelle les comportements dépensiers et inattendus des médecins sont liés aux politiques publiques. Pour appréhender le phénomène recherché nous menons quatre études micro–économétriques (qui sont économiques, quantitatives et sociologiques) de l’évolution du comportement du médecin omnipraticien libéral français. Nous nous sommes intéressés aux choix volontaires des praticiens portant sur les pratiques tarifaires et sur l’organisation du travail. Dans le cadre de l’approche économétrique, nous utilisons les données d’un panel non-cylindré de 8131 médecins libéraux différents observés durant la période 1979-2000 et représentatifs de la population concernée, ainsi que les méthodes économétriques appropriées à chaque cas étudié selon sa nature. Outre la validité de l’hypothèse, les résultats obtenus apportent des éléments de compréhension du type de rationalité du médecin, de ses motivations, des facteurs qui guident ses choix et des pistes d’explication de l’inefficacité des dispositifs politiques mis en œuvre. Ils fournissent également des réflexions sur les recommandations à faire en matière de mesures politiques et suggèrent de nouvelles pistes de recherche.

  • Titre traduit

    The "weak link" in the french regulation of health expenditure : unexpected behaviours of self-employed physicians : four microeconometric longitudinal approaches


  • Résumé

    The main aim of that doctoral dissertation is to comprehend "the weak link" in the French system of regulation and control of health expenditure, understood us a residual, "hidden" element, which prevents the system from reaching the targets. We use the economic and econometric methods to prove the hypothesis that unexpected and wasteful medical behaviour can be caused by the public policy. There are four micro-econometric studies (which are economic, sociological and quantitative) of the French general self-employed practitioner’s behavioural evolution. We focus on the practitioner’s voluntary choices of the pricing practices and on the medical practice organisation. In the econometric studies, we use an unbalanced panel data comprising 8131 self-employed physicians who were observed over the 1979-2000 period and who are representative of the medical population, and different econometric methods depending on the analysis. Our results offer an empirical understanding of an unexpected medical behaviour phenomenon; they offer information about the practitioner’s rationality kind, the practitioner’s motivations, the factors exerting influence on their choices; and they offer clarification of the public policy’s inefficiency. Also, our results propose observations about a recommendation for policy measures and new approaches for the future research.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.