Caractérisation des hypersomnies centrales chez l'homme : approche clinique et electrophysiologique

par Cyrille Vernet

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Isabelle Arnulf.

Soutenue en 2010

à Paris 6 .


  • Résumé

    La somnolence diurne excessive neurologique est rare, sévère, et peu étudiée. Son diagnostic est basé sur le test itératif de latence d’endormissement, qui ne représente qu’une composante du trouble de l’éveil. L’excès de sommeil peut être mieux mesuré pendant 24-hr, mais n’est pas normé. Les caractéristiques cliniques de l’hypersomnie idiopathique, en particulier sans long temps de sommeil, sont inconnues. Chez 75 patients atteints d'hypersomnie idiopathique, l’ivresse de sommeil et les siestes non récupératrices sont des symptômes peu sensibles mais très spécifiques. Par rapport aux témoins, les hypersomniaques sont plus fatigués et sont plus souvent du soir. Le matin, ces patients ont besoin de l'aide d’un être humain pour se réveiller, ou d'être stressés. En moyenne, ces patients ne sont capables de se concentrer qu’une heure d’affilée et utilisent l’hyperactivité motrice et les multitâches pour se maintenir éveillés. La latence d'endormissement diurne moyenne est normale chez 71% des hypersomniaques avec un temps de sommeil allongé, ce qui confirme sa piètre sensibilité : ceci caractérise cette hypersomnie comme une difficulté à se réveiller plutôt qu’une propension irrésistible à s’endormir. Parmi les narcoleptiques, 18% présentent un allongement du temps de sommeil et cumulent les symptômes de la narcolepsie et de l’hypersomnie idiopathique. Il pourrait s’agir d’une forme frontière, ou de lésions combinées de deux systèmes d’éveil. Un groupe de patients apnéiques, correctement traités par pression positive continue mais encore somnolents sans raison, a été identifié. Il pourrait s’agir d’une forme d’hypersomnie centrale, post-hypoxique.

  • Titre traduit

    Caracterisation of human central hypersomnias : clinical and electrophysical studies


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (217 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 174-197. 400 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2010 544

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2010PA066544
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.