Esthetique de la danse contemporaine europeenne après 1990

par Joanna Szymajda

Thèse de doctorat en Théâtre et arts du spectacle

Soutenue le 15-12-2010

à Paris 3 en cotutelle avec l'Uniwersytet łódzki , dans le cadre de École doctorale Arts et médias (Paris) , en partenariat avec Institut de recherches en études théâtrales (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    La thèse de doctorat-ci présente est consacrée à la recherche sur l’esthétique de la danse contemporaine de ces vingt dernières années en Europe. Après une introduction méthodologique et historique, nous présentons dans la partie principale les quatre paradigmes du corps dansant : politique, critique, poétique et virtuel, ce qui nous permet de distinguer des courants esthétiques présents dans la danse européenne à partir de1990. Cette date n’indique aucun événement en particulier, mais elle renvoie plutôt à deux faits majeurs : un historique – la fin du communisme en Europe qui a permis le développement spectaculaire de la danse contemporaine ; et un autre– esthétique – l’arrivée de la danse conceptuelle en France. Tout en citant plus que cent cinquante spectacles vus lors des nombreux festivals et théâtres européens, nous analysons par le biais de ces quatre paradigmes du corps dansant, la proximité esthétique des artistes venant à la fois de l’Europe de l’Ouest et des pays postcommunistes. Ceci nous a permis de constater qu’il n’est point possible de distinguer des différences purement esthétiques entre la danse est-européenne et occidentale, surtout à cause de la nature nomade de la création chorégraphique. Notre conclusion est donc la suivante, qu’à moment présent la danse tend à une esthétique pluridisciplinaire sinon hybride qui dépasse facilement les frontières nationales grâce à des systèmes d’éducation et créations très marqués par l’esprit nomade. Ainsi, des particularités nationales consistent surtout sur des conditions spécifiques du développement de la danse et de la production, ce qui fait l’objet d’un commentaire dans un texte attaché en annexe.

  • Titre traduit

    The aesthetics of the european contemporary dance after 1990


  • Résumé

    The present work is dedicated to the research on European contemporary dance aesthetics after 1990. Following short methodological and historical introduction, we present four paradigms of dancing body: political, critic, poetic and virtual, we distinguish the main aesthetics waves present in the dance in Europe within last twenty years. 1990 is not linked to any particular event but evokes two majors facts: one is historic - the end of communism in Europe, which allowed next a brilliant development of contemporary dance, the second fact is the apparition of the conceptual dance in France in nineties. By approaching the work of over eighty choreographers and hundred fifty performances seen on festivals and in the theatres all over the Europe, we are analysing via corps dansant the aesthetics proximity of the West- and Eastern choreographers. This analysis allowed us to make a statement, that there is no such a possibility to distinguish the differences on a pure aesthetical level between eastern and western European choreographers, namely because of the nomadic character of contemporary choreography. Our conclusion consist on fact, that the contemporary dance tend to a pluridisciplinary, hybrid aesthetics, and thanks to that the national frontiers are not an obstacle, especially because of the educational and creation systems marked by nomadic spirit. In consequences, the national particularities consist on specific conditions of dance development and dance production, which is an object of an analysis in annex.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.