Les programmes de relations communautaires, community relations [CR], en Irlande du Nord de 1969 a 1998 : l’illusion d’une continuité ?

par Joana Etchart

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Wesley Hutchinson.

Le président du jury était Valérie Peyronel.

Le jury était composé de Wesley Hutchinson, Valérie Peyronel, Marianne Elliott, Maurice Goldring, Agnès Maillot.


  • Résumé

    Cette thèse s’intéresse aux politiques de relations communautaires, community relations [CR], conçues et mises en place par les autorités publiques dans le contexte du conflit nord-irlandais entre 1969 et 1998. Elle s’interroge sur la filiation entre les dispositifs de 1969 et 1987-1990 et sur la cohésion de ces programmes dans la période étudiée. Elle insère les politiques de CR dans une démarche globale de construction de la paix, peacebuilding, parfois adoptée par les autorités publiques dans le contexte du conflit nordirlandais. La thèse décrit les caractéristiques de cette démarche et les met en relation avec les développements ayant lieu au sein du secteur associatif nord-irlandais. Malgré une première impression de discontinuité dans les politiques de CR, ce travail doctoral met progressivement en exergue la permanence de schémas de pensée et d’action au sein des autorités publiques entre 1969 et 1998, desquels émergent les programmes de CR étudiés.

  • Titre traduit

    Community relations programmes in Northern Ireland from 1969 to 1998 : the illusion of continuity ?


  • Résumé

    This study focuses on community relations policies followed by public bodies in Northern Ireland during the Troubles [1969-1998]. The author compares the first plan, which lasted from 1969 to 1974, with the second series of measures taken from 1987. She also examines policies set up during the intervening thirteen years [1974-1987] when the issue of CR remained dormant. This examination shows that the consistency of government policies in the field of community relations is questionable. Community relations programmes have been looked at alongside peacebuilding initiatives involving public bodies as well as community activists. Despite an initial assumption that there has been no continuity in community relations policies between 1969 and 1998, it appears from the research that, throughout the Troubles, such policies have emanated from modes of thinking and acting which are well established among decision makers.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.