André Breton et Mircea Eliade : espaces du non-dit : schémas communs au surréalisme et à l'anthropologie religieuse

par Claudia simona Hulpoi

Thèse de doctorat en Littérature française et comparée

Sous la direction de William Marx et de Alexandru Calinescu.

Soutenue le 18-12-2010

à Orléans , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Orléans) , en partenariat avec Centre de recherche sur les littératures et les civilisations (équipe de recherche) .

Le président du jury était Isabelle Krzywkowski.

Le jury était composé de William Marx, Alexandru Calinescu, Isabelle Krzywkowski, Radu Toma.

Les rapporteurs étaient Radu Toma.


  • Résumé

    Le dialogue entre André Breton et Mircea Eliade est sans doute peu commun. Pourtant, les deux hommes se sont rencontrés en 1948, le Journal éliadien en témoigne, ses Mémoires et son Épreuve du labyrinthe aussi. Leur conversation, qui « glisse » à l‟hermétisme et aux techniques occultes, semble avoir été passionnante. En plus, les allusions au surréalisme deviennent, après 1948, assez fréquentes dans l‟oeuvre d‟Eliade. La structure de cette thèse est imprimée par les jalons de leur rencontre réelle. D‟abord, le dialogue entre le Poète et le Savant est symbolique de la situation épistémologique d‟une époque qui, par son ouverture au mystère, fait le passage du positivisme du XIXe siècle au paradigme postmoderne. Le premier chapitre, Anthropologie religieuse et surréalisme : science et vérité, essaie de surprendre les signes de ce passage chez les deux auteurs. Spécialistes du sacré au XXe siècle s‟arrête ensuite sur les diverses codifications de ce « mystère », dans la mesure où elles ont nourri, par le biais des lectures communes, les conceptions des deux personnalités. L‟ésotérisme de René Guénon et la psychanalyse de Sigmund Freud sont les principaux points de repère dans la tentative de définir les positions idéologiques adoptées par Breton et Eliade afin de s‟orienter dans le territoire d‟inconnu qui s‟offrait alors à la perception moderne. Enfin, Schémas sotériologiques se veut une incursion plus poussée dans les espaces du non-dit de cette conversation : le chamanisme, le yoga et l‟alchimie étudiés par Eliade y sont tour à tour mis en rapport avec des éléments théoriques et techniques que le surréalisme semble avoir transposés dans le registre inédit de son art.

  • Titre traduit

    Andre Breton et Mircea Eliade : spaces ot the untold : common patterns in surrealism and religious anthropology


  • Résumé

    The dialogue between André Breton and Mircea Eliade is certainly unusual. However, as Eliade‟s Diary, Autobiography and Trial of the labyrinth testify, the two men met in 1948. Their conversation, which “slips” towards hermetism and occult techniques, seems to have been captivating. Moreover, after 1948 the allusions to the surrealism become quite frequent in Eliade‟s work. The structure of this thesis follows the landmarks of their actual encounter. Firstly, the dialogue between the Poet and the Scientist is symbolic for the epistemological situation of a period that, by its opening to mystery, makes the shift from the positivism of the XIXth century to postmodernism. The first chapter, Religious anthropology and surrealism: science and truth, tries to trace the signs of this change in the conceptions of the two authors. Specialists of the sacred in the XXth century focuses on the encodings of this “mystery”, insofar as they nourished, by means of similar readings, the works of the two personalities. René Guénon‟s esoterism and Sigmund Freud „s psychoanalysis serve as reference points in the attempt to define the ideological positions adopted by Breton and Eliade on the territory of the unknown which was then offered to the modern perception. Soteriological patterns are intended as a deeper incursion into the blanks of this conversation: the shamanism, the yoga and the alchemy studied by Eliade are in turn related to the theoretical and technical elements that the surrealism seems to have transposed in the distinctive language of its art.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans (Bibliothèque électronique). Service commun de la documentation.Division des affaires générales.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.